POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Brexit

L’Autorité bancaire européenne ira à Paris



paris_abe.jpg

Le Luxembourg espérait accueillir une nouvelle institution européenne, mais c’est finalement Paris qui accueillera l’ABE et ses 170 collaborateurs d’ici mars 2019. (Photo: Licence C. C.)

La capitale française a été choisie ce lundi parmi huit autres pour accueillir l’Autorité bancaire européenne et ses 170 collaborateurs dans le cadre du Brexit. L’Agence européenne des médicaments, quant à elle, ira aux Pays-Bas. 

Le Luxembourg espérait accueillir une nouvelle institution européenne sur son sol avec l’arrivée de l’Autorité bancaire européenne (ABE). Cette dernière, actuellement basée à Londres, doit déménager d’ici mars 2019 dans le contexte de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Les ministres des Affaires étrangères des 27 des pays membres de l’UE étaient réunis ce lundi à Bruxelles pour désigner la ville hôte, parmi huit capitales européennes: Bruxelles, Dublin, Francfort, Paris, Prague, Vienne, Varsovie et Luxembourg. 

C’est finalement le dossier de Paris qui a séduit au terme d’un vote à trois tours qui a permis de dégager Paris (34 points), Francfort (32 points) et Dublin (28 points) au premier. Francfort a été éliminée du second avec 4 voix, contre 10 pour Paris et 13 pour Dublin. Les capitales irlandaise et française sont arrivées ex æquo au 3e tour, ce qui a généré un tirage au sort.

Paris accueillera donc les 170 collaborateurs de l’ABE que Luxembourg lorgnait aussi. Un potentiel lieu de relocalisation avait été pointé route d’Arlon à Strassen, location gratuite à l’appui.

 


Dans un communiqué publié suite au vote, la Commission européenne a indiqué qu’elle allait désormais préparer les pièces législatives nécessaires.

 

Quelques minutes plus tôt, c’est le futur siège de l’Agence européenne des médicaments qui a été voté pour échoir à Amsterdam.