ENTREPRISES & STRATÉGIES
IMMOBILIER

Construction

«L’année 2014 a été exceptionnellement bonne»



cdcl_bilan.jpg

Marc Ketter, directeur-gérant de CDCL Promotions, Jean-Marc Kieffer, administrateur délégué, et Georges Thill, directeur des opérations. (Photo: CDCL)

La CDCL a présenté son bilan annuel pour l’année 2014. Misant toujours et avant tout sur son capital humain, l’entreprise luxembourgeoise a su conforter ses choix stratégiques et assurer un chiffre d’affaires croissant.

Les ressources humaines restent pour CDCL une grande priorité. Que ce soit au niveau de la sécurité de ses employés, notamment sur les chantiers, ou la formation, le capital humain est au cœur des préoccupations du groupe qui compte actuellement 533 collaborateurs. «Le recrutement de personnes qualifiées est devenu très difficile, que ce soient des conducteurs de travaux ou des ingénieurs», précise Jean-Marc Kieffer, administrateur délégué de CDCL. «C’est une des raisons pour lesquelles nous collaborons avec l’IFSB ou encore le Lycée Josy Barthel à Mamer ou d’autres associations d’étudiants afin de soutenir les jeunes et de promouvoir nos métiers.»

Une année productive

En ce qui concerne la production, 2014 se place en très bonne position. «Notre cahier de commandes était bien fourni et nous avons bénéficié de peu d’intempéries pendant la période hivernale», explique Georges Thill, directeur des opérations. C’est ainsi que 23 nouveaux chantiers ont pu être commencés en 2014. Par ailleurs, CDCL a investi dans de nouveaux outils de travail tels que des engins, des outils de chantier, de coffrage, «ce qui nous a permis d’assurer nos chantiers avec nos propres moyens et d’avoir une plus grande flexibilité pour répondre au mieux à nos besoins», souligne Georges Thill.

CDCL joue un rôle important dans le renouvellement urbain du centre-ville de Luxembourg.

Georges Thill, directeur des opérations chez CDCL

Si les nouvelles constructions représentent tout de même 82% de leur production, l’année 2014 est marquée par la décision d’investir dans toutes les gammes du métier et ainsi de développer la voirie, le résidentiel avec la promotion, et la rénovation. Parmi les grands chantiers livrés, citons le Freeport, le pont transfrontalier à Grevenmacher, les bâtiments de Luxconnect ou encore 44 logements à la Cité du soleil à Bettembourg. Pour les projets en cours, quelques chantiers emblématiques sont en centre-ville, comme le Royal-Hamilius, la réhabilitation du bâtiment «Carrefour», la rénovation de l’ancien Grand Café ou encore le bâtiment Royal Grâce, sans oublier l’ascenseur au Pfaffenthal. «CDCL joue donc un rôle important dans le renouvellement urbain du centre-ville de Luxembourg», souligne George Thill. 2015 sera également une année marquée par de grands chantiers, avec notamment la livraison de la nouvelle maternité Grande-Duchesse Charlotte, le centre de logopédie à Strassen ou le centre sportif René Hartmann à Dudelange.

La promotion va bon train

Lancée l’année dernière, CDCL Promotions est surtout active dans le résidentiel. «La promotion est une extension naturelle de nos métiers basés sur le gros œuvre et le parachèvement, et permet de passer du niveau d’exécutant à celui de concepteur», explique Marc Ketter, directeur-gérant de CDCL Promotions. Leur première grande réalisation sera l’immeuble mixte Hortis à Luxembourg (Muhlenbach) qui comptera 50 logements complétés par des espaces de bureaux et de commerces. «Le développement de projets immobiliers est un travail de longue haleine, parfois fastidieux. Le foncier est de plus en plus rare et onéreux, et représente parfois jusqu’à 50% du prix de vente», précise Marc Ketter. «Par ailleurs, l’optimisation énergétique est de plus en plus importante. Mais nous essayons de réaliser, malgré toutes ces contraintes, des logements de qualité, sans dérive sur le luxe, avec une vision durable et à prix raisonnable.» Même si la construction de logements neufs semble être un créneau porteur, CDCL vise aussi à se positionner sur les chantiers de rénovation.

Hortis, façade rue  Hortis façade arrière

Un bilan financier à nuancer

L’année 2014 semble marquer la sortie de la crise financière de 2008. «L’année 2014 a été une année exceptionnellement bonne pour notre entreprise», annonce Jean-Marc Kieffer. «Nous avons une progression de 13 millions d’euros sur notre chiffre d’affaires, soit une hausse d’environ 10% par rapport à l’exercice précédent. Mais nous devons rappeler que le contexte nous a été particulièrement favorable avec quasi pas de chômage pour cause d’intempéries et donc une productivité à son maximum, et la convergence de plusieurs chantiers en phase de clôture. Nous savons que les résultats de 2015 ne pourront pas être aussi hauts, aussi nous devons rester vigilants», conclut l’administrateur délégué.