POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Mobilité

La troisième voie de l’A3 validée



md_pj_bettembourg_cfl-0351_1024.jpg

Le centre multimodal de Bettembourg/Dudelange, dont l’accès sera facilité pour les camions grâce à l’élargissement de l’A3, aura une capacité de 300.000 conteneurs par an. (Photo: Marion Dessard/archives)

L’élargissement de l’autoroute qui relie Luxembourg-ville à la frontière française a reçu l’aval du gouvernement, mercredi. Plus que pour désengorger le trafic routier, ce chantier vise avant tout à faciliter l’accès des camions au terminal multimodal de Bettembourg/Dudelange.

L’idée n’est pas nouvelle, mais elle n’avait jamais été transcrite dans un document officiel. C’est donc chose faite avec la validation d’un projet de loi prévoyant l’ajout d’une voie dans chaque sens de l’autoroute A3 entre la croix de Gasperich et la frontière française.

Selon le compte-rendu du Conseil de gouvernement, le futur chantier inclura également le «réaménagement complet» des échangeurs de Livange et de Dudelange. Pour ce dernier, la construction de parkings réservés aux transports routiers «pour parer à la surcharge de l’aire de Berchem» devrait être concomitante au chantier. «Il est également prévu de compléter le réseau des pistes cyclables entre Bettembourg et Peppange», précise le communiqué.

Améliorer le ferroutage

Si cette annonce peut paraître une bonne nouvelle pour les dizaines de milliers de frontaliers français qui utilisent chaque jour cette autoroute, l’objectif premier est bien différent. L’élargissement de l’A3 ne résout en effet pas le problème du goulot d’étranglement à l’entrée de Luxembourg-ville.

Évoqué par le ministre de l’Environnement, François Bausch, dans une interview parue sur Paperjam fin 2015, ce chantier vise plutôt à faciliter l’accès des camions au terminal multimodal de Bettembourg/Dudelange, qui devrait bientôt ouvrir ses portes. «Ces travaux sont importants pour avoir un transbordement des camions sur les rails et parce qu’il y a beaucoup de zones d’activité sur ce tronçon qui vont être agrandies», indiquait M. Bausch à l’époque.

Le centre multimodal de Bettembourg/Dudelange, dont la construction a débuté fin 2014, aura une capacité de chargement de 300.000 conteneurs par an et CFL Multimodal disposera d’un entrepôt de 30.000m2 destiné à stocker et gérer quelque 450.000 palettes par an.