POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Réforme

La police des polices désormais indépendante



police-030.jpg

La nouvelle loi permet à tout citoyen de contacter l’IGP pour formuler une réclamation ou une plainte contre un service ou un représentant de la police. (Photo: Sébastien Goossens / archives)

La Chambre des députés a adopté mardi un projet de loi qui précise le caractère indépendant de l’Inspection générale de la police (IGP). Ce vote s’inscrit dans la suite de la réforme de la police adoptée mi-juin.

Organe de contrôle externe de la police, l’IGP a gagné son indépendance, mardi, avec l’adoption par la Chambre des députés d’un projet de loi qui le transforme en «administration indépendante».

Le texte, qui s’inscrit dans la suite de la réforme de la police adoptée en juin, précise par ailleurs les missions de la police des polices. L’une d’entre elles est donc les enquêtes disciplinaires. «Tout citoyen peut contacter [l’IGP] pour formuler une réclamation (contexte administratif) ou une plainte (contexte pénal) contre un service ou un représentant de la police», précise un communiqué.

Les députés ont également voté le nouveau régime disciplinaire du personnel policier. Il s’agissait d’un projet de loi différent. Le texte redéfinit les devoirs et les obligations des forces de l’ordre et dote la police «de sanctions distinctes de celles de l’armée.»