POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Suite à une vidéo virale

Juncker parle de sa santé et demande du «respect»



juncker_explications.jpg

Jean-Claude Juncker durant la réunion hebdomadaire des commissaires européens, le mercredi 18 juillet. (Photo: Commission européenne/Services audiovisuels)

Le président de la Commission européenne s’est livré mercredi suite à la diffusion d’une vidéo prise lors du sommet de l’Otan à Bruxelles et sur laquelle on le voit chancelant.

Opération déminage. Jean-Claude Juncker a demandé mercredi du «respect» au sujet de ses prétendus problèmes de santé «qui ne concernent que moi», a-t-il déclaré devant des journalistes. 

Des questions ont été soulevées suite à la diffusion la semaine dernière d’une vidéo prise lors de la rencontre des dirigeants des pays membres de l’Otan à Bruxelles. Jean-Claude Juncker y apparaissait chancelant, éprouvant des difficultés à monter sur une estrade et tenu par les bras par deux participants au sommet.

 

Mercredi, Jean-Claude Juncker maintenait la version de la porte-parole de la Commission qui était venue vendredi à son secours, en évoquant une sciatique.

La situation inattendue ne serait donc pas due à une consommation d’alcool préalable. L’ancien Premier ministre luxembourgeois, dont le tempérament de bon vivant n’est pas un secret, parle de «petitesse» et se dit «impressionné par l’intérêt que certaines personnes ont pour ces sujets».