ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

K2

Immobilier de bureau: une «transaction record»



L'immeuble K2 Forte au Kirchberg (Photo: archives paperJam)

L'immeuble K2 Forte au Kirchberg (Photo: archives paperJam)

Aberdeen Asset Management AG vend les immeubles K2 Ellipse et K2 Forte, situés au Kirchberg, à Union Investment Real Estate. On parle d’une transaction «record».

Deux immeubles emblématiques du Kirchberg passent de mains en mains. Aberdeen Asset Management AG cède ainsi K2 Ellipse et K2 Forte à Union Investment Real Estate. Le prix de vente n’est pas communiqué, mais il s’agirait, selon CBRE, de la transaction record sur le marché de l’investissement bureaux au Luxembourg depuis 2007.

CBRE, qui communique d’ailleurs ce vendredi sur le sujet, est intervenu en tant que conseil à la vente pour le propriétaire Aberdeen Asset Management AG. Le K2 Ellipse (immeuble à usage mixte) et le K2 Forte (immeuble de bureaux) ont été développés par le promoteur belge Codic en 2008 et 2007.

Le K2 Ellipse dispose d’une superficie de +/- 4.300 m² d’espace de commerces et de +/- 4.150 m² de bureaux. Le K2 Forte offre une surface de +/- 8.250 m² de bureaux. Il est entièrement loué. Les bureaux sont occupés par le cabinet d’avocats Allen & Overy tandis que les six unités commerciales sont louées à différents commerçants et restaurants.

L’immeuble K2 Forte est également intégralement loué. Quatre locataires l’occupent: Allen & Overy, Fidelity Investments, JTC Luxembourg et Swiss RE.

Attrait des investisseurs internationaux

Maxime Kumpen, head of Capital Markets CBRE Belgique et Luxembourg, commente la transaction: «Les fondamentaux du marché de l’immobilier luxembourgeois (faible vide locatif, take-up soutenu, développement spéculatif limité) attirent de plus en plus d’investisseurs internationaux. L’attractivité du Luxembourg a fortement été boostée par la performance économique affichée par le pays.»

Selon l’intéressé, Le Luxembourg est devenu l’une des cibles privilégiées des investisseurs à la recherche d’acquisition dans les secteurs «core» en particulier.