POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Gastronomie

Gault&Millau salue les bonnes tables du Luxembourg



la-ramaudie-re_dsc_8102.jpg

Président d’Euro-Toques pendant 20 ans, Daniel Rameau se voit décerner le titre de «Personnalité de l’année». (Photo: Mike Zenari / archives)

L’édition luxembourgeoise du guide belge a été présentée ce lundi soir. L’occasion de dévoiler les nouvelles notes et les personnalités récompensées.

Si le guide ne sera mis en vente que le 7 novembre après sa présentation en Belgique, Luxembourg a eu la primeur de la présentation des tables retenues et surtout des chefs récompensés. C’est généralement le titre de «Chef de l’année» qui retient toute l’attention des restaurateurs et gastronomes. Or, cette année… pas de chef de l’année. «Il nous a semblé que le titre serait prématuré pour certains chefs alors que ceux qui le méritent l’ont déjà eu», confiait Philippe Limbourg, directeur de la rédaction du Gault&Millau Belgique-Luxembourg.

À la place, un joli prix pour le «Repas de l’année» (on aurait pu dire «menu») dégusté au Mosconi autour du menu pâtes. «Une expérience extraordinaire renouvelée à plusieurs reprises et jamais décevante», confirme Marc Declerck, managing director de Gault&Millau Benelux SA.

De multiples récompenses

D’autres catégories ont été saluées. Ainsi Didier Le Hesran (Clairefontaine) en tant que «Maître d’hôtel de l’année», Olivier Schanne (La Cristallerie) élu «Sommelier de l’année» ou Thomas Murer (Aal Schoul) nommé «Découverte de l’année», qui entre dans le guide avec un remarquable 14/20. Il est intéressant de noter que le Jury de la Presse Explorator 2017 a notamment salué les mêmes protagonistes, pour les mêmes fonctions.

Youri Neyers (Schéiss aux Arquebusiers) repart avec le titre de «Dessert de l’année», alors que Roberto Fani (Fani) empoche celui de «Méditerranéen de l’année». Enfin, le titre de «Personnalité de l’année» a été attribué à Daniel Rameau qui «dans ses fonctions de président Euro-Toques durant de très nombreuses années, mais aussi de manière personnelle, a contribué à plus d’un titre à faire évoluer la gastronomie au Luxembourg et en dehors». Le chef de La Rameaudière était le premier surpris de cet hommage.

En point d’orgue de la soirée, un dîner «Grande Région», concocté par plusieurs grands chefs tels que Wolfgang Becker (DE - Becker’s, 18/20), Clément Petitjean (BE - Auberge de la Grappe d’Or, 17/20), Loïc Villemin (FR - Toya, 16,5/20) et Alain Pierron (LU - Les Roses, 15/20), réunissait 300 entrepreneurs, chefs et gastronomes luxembourgeois et étrangers.