POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Congé parental

Encore trop une affaire de femmes, déplore le CNFL



full-image.php_.jpg

Le Conseil national des femmes du Luxembourg encourage vivement le gouvernement et les partenaires sociaux à continuer à promouvoir et à introduire des mesures concrètes visant à l’égalité entre femmes et hommes. (Photo: Christophe Olinger / archives)

Plus que sur son fond, c’est sur sa forme que le Conseil national des femmes du Luxembourg (CNFL) vient de rendre un avis critique sur le texte du projet de réforme du congé parental, peu respectueux selon lui du principe d’égalité entre hommes et femmes.

Le Conseil national des femmes du Luxembourg (CNFL) vient de rendre son avis sur le projet de réforme du congé parental vis-à-vis duquel il n’avance aucune opposition formelle.

Toutefois, précisant avoir analysé ce texte sous l’œil de l’égalité entre hommes et femmes, le CNFL souligne qu’il ne peut s’empêcher de constater «une nouvelle fois» que la question de la garde et de l’éducation des enfants «continue à se conjuguer au féminin».

«Ainsi, il est souvent fait état de la nécessité de créer des places de garde d’enfants afin de permettre aux femmes, et non pas aux parents, de concilier vie familiale et vie professionnelle», note le CNFL, ajoutant que le travail à temps partiel continue à être un mode de travail féminin, ce qui entraîne des salaires réduits, tout comme des pensions modestes.

Sur ce point, il indique encore que si le taux d’emploi féminin a fortement évolué, «l’image est tout autre lorsque ce taux est ramené en équivalent temps plein puisque, selon les dernières données européennes disponibles, ce taux se situait à 47,8% en 2009, contre 71,7% pour les hommes».

Par ailleurs, le CNFL juge «tout de même remarquable» que l’exposé des motifs du projet de loi invoque l’impact négatif du congé parental comme un des motifs de la non-prise de ce congé par les hommes, ce qui suggère selon lui que l’impact négatif subi par les femmes est chose normale.

De ce fait, le Conseil national des femmes du Luxembourg dit encourager vivement le gouvernement et les partenaires sociaux à continuer à promouvoir et à introduire des mesures concrètes visant à l’égalité entre femmes et hommes en général – et sur le marché du travail en particulier – «pour qu’enfin s’instaure une réelle culture de l’égalité entre femmes et hommes».