ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Rachat

DTZ Luxembourg entièrement chez Cushman & Wakefield



screen_shot_2017-09-28_at_17.41.36.png

«Le Luxembourg dispose d’un fort potentiel de croissance», déclare Koen Nevens, head of Northern Europe region pour Cushman & Wakefield. (photo: Cushman & Wakefield)

Les 50% restants de DTZ Luxembourg ont été repris par Cushman & Wakefield dans le cadre de la fusion au niveau mondial. Jean-Pierre Lequeux ne sera pas de la nouvelle structure.

La fusion est désormais totalement opérationnelle au Luxembourg. Après l’annonce en mai 2015 de la prise de contrôle de Cushman & Wakefield par DTZ et du regroupement des deux entités sous Cushman & Wakefield, il restait à finaliser l’opération au Luxembourg.

Les 50% de la société DTZ Luxembourg qui étaient jusqu’ici détenus par le management local viennent d’être cédés à Cushman & Wakefield. La société a annoncé cette opération ce jeudi par voie de communiqué, en attendant une clôture officielle espérée d’ici à la fin du mois d’octobre.

«Ce jour marque un tournant majeur pour nos activités au Luxembourg et est synonyme de grandes opportunités pour nos clients et pour nos équipes», déclare Sébastien Bequet, head of Luxembourg, Cushman & Wakefield. Le dirigeant de l’entité luxembourgeoise vient justement de prendre ses fonctions.

Jean-Pierre Lequeux, qui occupait la fonction de managing director de DTZ Luxembourg, poursuivra sa carrière hors de la société.

«Le Luxembourg dispose d’un fort potentiel de croissance, déclare Koen Nevens, head of Northern Europe region pour Cushman & Wakefield. […] Sébastien supervisera l’intégration de ce qui devient aujourd’hui une seule et unique entité Cushman & Wakefield.»

Cushman & Wakefield, marque née il y a 100 ans, indique employer 45.000 personnes dans 70 pays.