POLITIQUE & INSTITUTIONS

Trafic d’influence présumé

Daniel Miltgen dans le viseur de la justice



Daniel Miltgen, le directeur du Fonds du logement, est à nouveau au cœur de la tourmente. (Photo: Blitz)

Daniel Miltgen, le directeur du Fonds du logement, est à nouveau au cœur de la tourmente. (Photo: Blitz)

D’après des informations révélées ce mardi par la radio 100,7, le directeur du Fonds du logement est soupçonné de «trafic d’influence» dans le cadre d’un vaste projet immobilier privé de quelque 800 logements à Leudelange.

Le Fonds du logement est décidément très présent dans la rubrique des faits divers ces derniers temps. Après les dysfonctionnements ayant impliqué un ancien comptable et la fermeture temporaire d’une ligne de crédit auprès de la banque ING, voilà que l’établissement public fait de nouveau parler de lui.

Cette fois, c’est son directeur, Daniel Miltgen, qui, selon des révélations de la radio 100,7, est soupçonné de trafic d’influence en marge d’un vaste projet immobilier de quelque 800 logements en développement à Leudelange par la société Livingroom. Selon nos confrères, sur les neuf hectares de construction prévus, 1,81 ha serait prévu d’être être mis à disposition du Fonds du logement, en contrepartie de facilités en matière de procédures administratives, selon les termes d’une convention signée en 2011 entre le Fonds et Livingroom.

Un audit en cours

Dans un communiqué diffusé en fin d’après-midi, la ministre du Logement, Maggy Nagel, a tenu à «se distancer formellement de la convention signée en 2011 entre le Fonds du logement et la société Livingroom»; un document dont la ministre indique n’avoir pris connaissance que «récemment».

Mme Nagel indique avoir demandé par écrit des explications au président du Fonds du logement et a parallèlement transmis une copie de la convention pour information au procureur d’État de l’arrondissement de Luxembourg.

La ministre du Logement précise encore qu'elle a chargé des conseillers externes de réaliser un audit du Fonds du logement. Cet audit est en cours depuis plusieurs semaines et «devrait contribuer à livrer des pistes, en vue de la réorganisation du Fonds du logement et de l’amélioration de son fonctionnement», indique-t-elle.