ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Mipim

C’est parti pour la grand-messe de la Croisette



Plus de 23.000 professionnels de l’immobilier, dont 150 luxembourgeois, sont attendus cette semaine à Cannes. (Photo: Mipim)

Plus de 23.000 professionnels de l’immobilier, dont 150 luxembourgeois, sont attendus cette semaine à Cannes. (Photo: Mipim)

Plus de 150 acteurs de l’immobilier luxembourgeois seront à nouveau présents cette semaine à Cannes pour la 28e édition du Mipim. Le salon de l’immobilier reste le lieu incontournable pour humer l’air du temps.

C’est parti pour les quatre jours fous de l’immobilier européen. Le Mipim vient d’ouvrir ses portes sur la Croisette à Cannes ce mardi matin et 2.600 sociétés y présenteront, jusque vendredi soir, leurs projets aux 23.000 visiteurs attendus.

En partance ce matin pour la cité cannoise, Romain Muller, managing director de JLL Luxembourg, parle d’un événement qui reste la référence, «le point de rencontre entre les acteurs internationaux où s’échangent les dernières informations et tendances du secteur».

Son agenda est déjà bien rempli de 8h à 19h chaque jour de l’événement et le patron de JLL Luxembourg attend toujours de ce salon l’opportunité de créer des contacts avec des investisseurs intéressés par le marché luxembourgeois.

La stabilité de notre marché est bien reconnue.

Romain Muller, managing director JLL Luxembourg

«Nous gardons de belles cartes en main, la stabilité de notre marché est bien reconnue.» Un atout alors que la France et l’Allemagne, les grands concurrents voisins, sont entrées en période électorale, ce qui est généralement considéré comme une période d’attente de la part des investisseurs. Quant à Londres, minée par le Brexit, elle n’est plus considérée comme une cible d’investissements actuellement.

Au niveau de l’édition 2017, Romain Muller estime que la question de la remontée éventuelle des taux bancaires sera au cœur des débats dans la mesure où elle pèse directement sur le taux de rentabilité des investissements dans l’immobilier. «Venir au Mipim nous permet aussi d’observer l’évolution de ces taux dans des grandes villes comme Paris ou Francfort, ce qui donnera la tendance future.»

La «journée luxembourgeoise»

Pour les acteurs luxembourgeois de l’immobilier, le Mipim est un rendez-vous effectivement incontournable. Cette année, plus de 150 acteurs grand-ducaux seront encore présents et, mercredi, pour la «journée luxembourgeoise», les organisateurs attendent la venue des ministres Étienne Schneider et François Bausch. Ils ne pourront que mettre en avant la bonne santé du marché national qui a dépassé le milliard d’euros de transactions en 2016.

Et pour 2017? «Les conséquences du Brexit pourraient offrir de belles opportunités pour les investisseurs au Luxembourg», note encore le patron de JLL Luxembourg. «On devrait voir arriver de nouveaux acteurs et des nouveaux résidents internationaux, ce qui contribuera à diversifier le marché.» Mais, précise-t-il, pour à nouveau franchir la barre du milliard, il faudra encore de très importantes transactions.