ENTREPRISES & STRATÉGIES

Lancement officiel

Bilia-Emond a fait le show à Luxexpo



Philippe Emond était déjà présent à distance sur le marché luxembourgeois. Il veut désormais y insuffler sa passion, en toute humilité. (Photo: Maison Moderne)

Philippe Emond était déjà présent à distance sur le marché luxembourgeois. Il veut désormais y insuffler sa passion, en toute humilité. (Photo: Maison Moderne)

Paperjam.lu se penche désormais sur l’actualité automobile via une page thématique et revient, chaque jeudi, sur un temps fort de la semaine écoulée. Une semaine marquée cette fois par l’arrivée officielle de BMW Bilia-Emond.

La transition ne s’est pas faite dans la filiation. La soirée de lancement organisée mercredi soir à Luxexpo pour célébrer l’arrivée dans la capitale d’un nouveau nom associé à la marque BMW se sera déroulée sans référence à l’histoire que la famille Kontz avait bâtie avec la marque allemande depuis 1953.

La page est donc tournée et BMW, par la voix de Jean-Philippe Parain, CEO Belux, voit dans l’arrivée de Bilia-Emond «une étape importante dans le renforcement du réseau de concessions au Luxembourg».

Le marché luxembourgeois est en croissance et représente un fort potentiel pour la marque centenaire cette année. La venue du suédois Bilia pour reprendre, avec le concessionnaire belge Philippe Emond, la concession Kontz, s’inscrit donc dans une volonté de gagner de nouvelles parts de marché.

«Nous avons un plan d’investissement d’envergure au Luxembourg pour améliorer le service, ainsi que l’environnement de travail des collaborateurs», ajoute M. Parain.

1 / 4
2 / 4
3 / 4
4 / 4

Per Avander, le CEO de Bilia, a replacé l’arrivée sur le marché luxembourgeois dans le contexte d’acquisitions récentes réalisées par le groupe suédois. Une association avec Philippe Emond, «la meilleure possible», pour Jean-Philippe Parain, permet à l’entreprise de réaliser des synergies sur la Belgique et le Luxembourg.

Dernier à prendre la parole devant les nombreux convives qui s’étaient pressés à Luxexpo, Philippe Emond a gagné à l’applaudimètre et a joué la carte de l’encrage en commençant son discours en luxembourgeois.

Une attention qui reflétait l’état d’esprit de «l’entrepreneur honoré, enthousiaste», face au nouveau challenge qui s’offre à lui.

«J’arrive au Luxembourg en toute humilité en apportant ma passion, mon énergie et mon enthousiasme», a déclaré Philippe Emond, qui veut insuffler «sa foi inébranlable en BMW», en développant une nouvelle entité, «sans gaspiller de l’énergie dans la concurrence interne, mais en donnant le meilleur pour défendre notre offre».

Une offre amenée à évoluer à l’avenir, placée davantage sous l’ombrelle du concept de mobilité comme le montrait le film corporate projeté en introduction de la soirée.