ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

À la Bourse

Apple = 1.000.000.000.000 dollars



timcook_apple.jpg

Apple a bondi de 20% en bourse depuis début 2018 et les marchés attendent une innovation supplémentaire de la part des équipes de Tim Cook. (Photo: Licence C.C.)

Apple a atteint un cap historique. Jeudi, le géant technologique valait 1.000 milliards de dollars en bourse. Un moment-clé pour une entreprise en recherche constante d’innovation pour le plus grand public.

À son entrée en bourse le 12 décembre 1980, sa capitalisation boursière était de 101,2 millions de dollars. Près de 40 ans plus tard, Apple devient la première entreprise privée à passer au-delà du seuil des 1.000 milliards de dollars en bourse. 

L’action Apple valait jeudi 207,05 dollars. À noter que le groupe pétrolier PetroChina avait brièvement franchi ce seuil en 2007 lors de son introduction en bourse, avant de redescendre aussitôt.

Performances trimestrielles

Ce chiffre symbolique dont raffolent les investisseurs fait suite à la publication des résultats trimestriels du groupe. Ceux-ci expliquent aisément l’engouement continu pour Apple.

Malgré la concurrence accrue de Samsung, 90 millions d’iPhone ont été vendus depuis le début de l’année, pour 53,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires trimestriel débouchant sur un bénéfice net de 11,5 milliards.

Le titre a ainsi bondi de 20% en bourse depuis début 2018.

En attente d’une trouvaille

Bien que les marchés aient récemment montré des signes de méfiance à l’égard de certains grands noms de l’ICT, Apple occupe le rôle de valeur sure. Mieux, sa marque est synonyme de recherche d’innovation constante et d’un attachement – très – fort de la part des clients.

1984 est un moment-clé à cet égard avec le lancement du Macintosh, le premier ordinateur grand public à proposer une interface graphique. Avec l’iPod, l’iPad et surtout l’iPhone, Apple, sous l’impulsion du légendaire Steve Jobs décédé en 2011, aura marqué la récente histoire de la technologie par des avancées à chaque fois disruptives, entraînant de profonds changements de consommation.

À la mort de son fondateur, le groupe valait 350 milliards de dollars. Sept ans plus tard, les 1.000 milliards de dollars sont dépassés. En attendant une innovation supplémentaire. Car les marchés attendent une annonce de la part des équipes de Tim Cook.

Une trouvaille qui montrerait que la marque sait se réinventer et surtout continue à donner le tempo dans une industrie où les concurrents se verraient volontiers arriver dans un club en devenir des capitalisations boursières à douze zéros.