PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Wealth management

Retour aux sources

Ancrage local, ambition européenne



creditagricolepb_choix2.jpg

Patron au Luxembourg, Olivier Chatain l’est aussi – hors France – sur l’Union européenne pour le wealth management de Crédit Agricole. (Photo: Jessica Theis )

Crédit Agricole Private Banking a repris le blason historique Indosuez, en y accolant le wealth management. L’entité luxembourgeoise tient le rôle de centre de compétence au sein du groupe pour l’ingénierie fiscale. Tête de pont européenne, l’entité marche résolument vers la croissance.

Difficile exercice qu’est celui du rebranding d’une entreprise, a fortiori dans le secteur financier. Pour affirmer son image tout en uniformisant sa carte de visite, Crédit Agricole Private Banking s’est dévoilée, le 27 janvier dernier, sous un autre jour: en retournant aux racines de la banque. C’est en effet la marque Indosuez Wealth Management qui a été choisie pour matérialiser la nouvelle organisation mondiale des activités de gestion de fortune du groupe Crédit Agricole, et ce en Europe, au Moyen-Orient, en Asie-Pacifique et aux Amériques. «Nous avons choisi de marquer le wealth management, car les besoins de nos clients concernent l’ensemble de leur patrimoine et pas uniquement leurs actifs», déclare Olivier Chatain, directeur général d’Indosuez Wealth Management Luxembourg. Les entrepreneurs, avec un profil international, sont désormais clairement le cœur de cible de la banque qui compte miser sur une approche groupe pour proposer les meilleures compétences, là où elles sont situées.

«L’entité luxembourgeoise joue le rôle de centre d’excellence pour les solutions d’ingénierie patrimoniale sur l’ensemble de notre groupe», ajoute Olivier Chatain. Une place dans l’organisation qui se justifie par l’expertise et la boîte à outils luxembourgeoises. «Nous effectuons une coordination avec nos collègues du réseau, ce qui permet d’optimiser la manière dont nous servons nos clients.»

Car le changement de nom est l’aboutissement pour la banque d’une transformation engagée depuis 2012 pour «aligner» les filiales dédiées à la gestion de fortune qui sont présentes dans 14 pays, soit 30 implantations dont celle du Glacis, siège au Luxembourg d’Indosuez Wealth Management. Mais pas uniquement. Car le domicile luxembourgeois a été choisi par le groupe Crédit Agricole pour coordonner et déployer différentes succursales au sein de l’Union européenne.

Vers de nouvelles succursales

C’est donc la structure Indosuez Wealth Management Europe, également pilotée par Olivier Chatain, qui a ouvert l’été dernier une succursale en Italie, après celles dans différentes villes espagnoles ainsi qu’en Belgique (Bruxelles et Liège). «Hormis la France qui demeure sous le contrôle direct de notre siège, tout développement sur le territoire de l’Union européenne s’effectuera à partir du Luxembourg», ajoute Olivier Chatain. Si l’agenda ne peut pas encore être dévoilé, l’ambition est clairement de gagner de nouveaux marchés via une présence physique proche des entrepreneurs et donc des clients.

Plus discrète que ses concurrentes, Indosuez Wealth Management représente pourtant un réseau européen loin d’être négligeable. Soit 110 milliards d’actifs sous gestion et 400 personnes employées au siège luxembourgeois. Et lorsque nous lui posons la question de l’avenir et de la confiance qu’il a justement dans le secteur financier luxembourgeois, Olivier Chatain répond d’emblée «colossales» quant aux opportunités à venir. «Nous sommes entrés dans un monde de transparence qui nous permet de nous positionner encore plus comme porte d’entrée sur le marché européen pour une clientèle internationale», estime-t-il. Restera à attirer les talents capables d’appréhender les changements de la banque privée.