PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Chronique financière

Adapter ses actifs patrimoniaux à son style de vie



Claude Costa, head of advanced financial services, wealth planning & structuring au sein de KBL epb.  (Photo: KBL European Private Bankers)

Claude Costa, head of advanced financial services, wealth planning & structuring au sein de KBL epb. (Photo: KBL European Private Bankers)

Dans un monde de plus en plus complexe et face à un environnement économique changeant, il est quasi incontournable, pour les clients fortunés, de s’interroger sur l’adéquation entre leur patrimoine actuel et leur niveau de vie ainsi que leurs projets futurs.

Comment aborder correctement cette thématique patrimoniale?

Tout d’abord, il y a lieu d’établir une vue d’ensemble de tous les actifs mobiliers (actifs financiers et autres actifs tangibles comme les biens liés à l’art) et immobiliers. Plus spécifiquement, pour cette typologie de clients ayant plusieurs mandats de gestion discrétionnaires ou non, l’exercice de consolidation de ces actifs permet d’avoir une vue exhaustive et claire de son patrimoine. 

En y intégrant tous les autres actifs valorisables, cette première étape permet d’établir une vision à 360 degrés. Cette étape sert ensuite de base à la réalisation d’analyses qualitatives diverses intégrant des seuils de risque de concentration/surexposition à certains actifs, à certaines zones géographiques ou à certains secteurs économiques.

Une analyse complémentaire consiste à mettre en place une simulation de type «stress test» basée sur des mouvements défavorables de facteurs de marché et économiques (taux d’intérêt, choc de croissance économique, choc immobilier, etc.). Cette analyse indique dans quelle mesure le patrimoine global du client serait impacté en cas de conditions économiques adverses.

Outre ces études permettant de déterminer le niveau de diversification du patrimoine, il est judicieux d’évaluer son niveau de liquidité, c’est-à-dire la possibilité de pouvoir vendre ses actifs à tout moment sans devoir subir une décote significative vis-à-vis du prix de marché.

Cette vision statique peut déjà suffisamment éclairer le client sur l’entièreté de son patrimoine et ses implications. Toutefois, l’étude ne sera exhaustive que si on lui adjoint une approche dynamique, en répertoriant tous les flux de revenus actuels et estimés futurs et en y confrontant les charges de toute nature possible, et ce, pour chaque période.

Cet exercice de planification financière aide les clients à conforter leurs styles de vie sur leurs réalités financières ainsi qu’à ajuster leur cadre financier au fur et à mesure que leurs besoins de vie évoluent.

Cette étude de planification financière peut enfin être complétée d’une simulation, de préférence défensive, quant à l’évolution potentielle de la valeur des actifs, afin de se faire une idée de la projection de son patrimoine sur le long terme.