POLITIQUE & INSTITUTIONS — Justice

Revue de presse

500.000 euros dérobés au Fonds du logement bloqués



tanson.jpg

Sam Tanson s’est expliquée devant les parlementaires sur l’escroquerie subie par le Fonds du logement. (Photo: Nader Ghavami / archives)

Le Fonds du logement pourrait récupérer une partie des 800.000 euros évaporés à la suite d’une escroquerie. La ministre du Logement, Sam Tanson, a expliqué qu’un versement de 500.000 euros a pu être bloqué.

En début de semaine, on apprenait que le Fonds du logement avait été victime d’une escroquerie. 800.000 euros ont été versés sur un compte polonais. La somme était censée payer une entreprise de construction, mais le mail était faux et le montant n’est jamais arrivé chez le prestataire.

Ce jeudi, en commission parlementaire, la ministre du Logement, Sam Tanson, a précisé qu’une partie de la somme avait pu être bloquée, rapporte Le Quotidien.

Deux virements ont été effectués, a-t-elle expliqué. Le premier, de 300.000 euros, datait du mois de novembre et a abouti sur le compte des escrocs. Le second, fait en janvier, d’une valeur de 500.000 euros, a pu être bloqué. «On espère donc pouvoir récupérer cet argent», a précisé la ministre devant les parlementaires.

Le député CSV Marc Lies s’est toutefois étonné qu’une telle pratique ait pu aboutir alors qu’un audit mené il y a trois ans au niveau du Fonds avait prévu que tout changement de compte d’un fournisseur nécessite deux signatures.

Le Fonds du logement n’est pas la première victime de ce genre d’arnaque visant le monde des entreprises. La plupart du temps, l’argent est très difficile à récupérer.