POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Élections communales en Belgique

4.370 frontaliers appelés au vote à Aubange



13422446_202832393449018_8275569173296014216_o.jpg

L’obtention du statut luxembourgeois des gares d’Halanzy et d’Aubange fait partie des idées évoquées par les candidats. (Photo: commune d'Aubange)

En prélude aux élections communales du 14 octobre en Belgique, Paperjam termine son tour des communes transfrontalières. Direction Aubange, où la mobilité occupe aussi une place importante, à l'instar des communes d’Arlon et de Virton.  

L’échéance communale du 14 octobre approchant en Belgique, Paperjam a choisi de sonder trois candidats rivaux à Aubange. Une commune où 4.370 résidents traversent chaque jour la frontière.

«Au vu du trafic, nous voulons faire une étude pour évaluer les tenants et aboutissants d’un contournement de la ville d’Aubange. Ce qui devra se faire en concertation avec les autorités luxembourgeoises et françaises», explique Jean-Paul Dondelinger, premier échevin sortant d’Aubange et candidat centriste sur la liste CDH.com

«Dans notre programme, nous proposons ‘un plan gares’ dans le but de favoriser le covoiturage, et des Park and Ride, car il n’y a rien pour le moment sur la commune», lance Luciana Crucitti-Colas, conseillère communale sans étiquette et candidate sur la liste Tous Pour Aubange. La liste TPA regroupe d’anciens élus et candidats citoyens de droite, de gauche et du centre.

Nous souhaitons que les gares d’Halanzy et Aubange bénéficient également du statut CFL.

 Jean-Paul Dondelinger, premier échevin sortant d’Aubange et tête de liste CDH.com

«Nous disposons de trois gares sur notre territoire, Athus, Halanzy et Aubange. Athus dispose du statut luxembourgeois, et donc de tarifs plus avantageux. Mais Athus est encombré! Nous souhaitons que les gares d’Halanzy et Aubange bénéficient également du statut CFL», ajoute Jean-Paul Dondelinger, pour qui la création d’un parking de délestage en dehors de la ville d’Aubange est plus que nécessaire.

«Nous devons effectivement trouver des solutions pour fluidifier la circulation», ajoute Luciana Crucitti-Colas. C’est pourquoi nous souhaitons créer un service entièrement dédié à la mobilité au sein de l’administration d’Aubange.»

Faire pression

«Il y a eu des contacts avec le Luxembourg sur ce sujet», avance Véronique Biordi, bourgmestre sortante d’Aubange (Parti socialiste) et tête de liste Intérêt Général (tendance de gauche). «En attendant, je pense que nous devons faire pression auprès de la SNCB pour réduire les tarifs depuis les gares d’Aubange et Halanzy vers le Luxembourg.»

«66% de la population active d’Aubange travaille au Grand-Duché. Nous devons faire en sorte que cette proximité avec le Luxembourg reste un avantage, et le dialogue entre nos deux pays est primordial», ajoute Luciana Crucitti-Colas.

Une piste cyclable va relier les gares de Messancy, Athus, Rodange et vers Longwy.

Véronique Biordi, bourgmestre sortante d’Aubange

«Sous notre législature, nous pouvons nous féliciter de la création, ces prochains mois, d’une piste cyclable reliant les gares de Messancy, Athus, Rodange et vers Longwy», note Véronique Biordi. «Des boxes pour vélo et bornes électriques sont aussi prévus dans les gares. Nous avons reçu 1,8 million de subsides européens, grâce à un projet Interreg.» 

Les actions en faveur de l’emploi sur la commune constituent également des enjeux importants. Le taux de chômage à Aubange est de 9,7%. «Nous devons relancer le développement des commerces en centre-ville et redynamiser la création d’emplois. La concurrence avec de gros complexes commerciaux en périphérie est pesante», explique Luciana Crucitti-Colas.

«Nous devons aussi mener des négociations avec l’intercommunale Idelux en Province de Luxembourg, pour qu’il y ait autre chose que des halls de stockage sur nos zonings industriels. Trop peu d’emplois y sont par conséquent créés», estime de son côté Jean-Paul Dondelinger. «Les terrains sont moins chers chez nous qu’au Luxembourg, nous devons aussi faire en sorte d’attirer des entreprises luxembourgeoises.»

Les forces en présence

Aubange, 16.650 habitants, compte 841 demandeurs d’emploi inoccupés, 2.238 salariés et 529 indépendants (chiffres 2015-2016 du Réseau d’études et d’analyses du Luxembourg belge). Depuis 2012, Véronique Biordi occupe le poste de bourgmestre PS (Parti socialiste). Elle est aussi tête de liste de gauche Intérêt Général aux élections communales du 14 octobre en Belgique.

Trois listes se présentent sur le territoire d’Aubange en 2018: Intérêt Général (gauche), Tous Pour Aubange (tendances de droite, de gauche et du centre) et la liste centriste CDH.com.