POLITIQUE & INSTITUTIONS
POLITIQUE

Santé et nutrition

30 secondes de pause vitaminée



1.png

Autonettoyants et installés gratuitement, les distributeurs automatiques ne demandent aucun entretien à l’entreprise ou au centre commercial qui les accueille. Pour le consommateur, il suffit de dépenser deux euros.

Offrir du jus d’orange pressé à la minute, sans effort et de manière rapide au prix de deux euros le gobelet, tel est le projet de Naturévous. La jeune start-up compte bien installer une vingtaine de distributeurs automatiques d’ici un an, dans les centres commerciaux, gares ou entreprises.

Soutenue par Luxinnovation, Naturévous a choisi pour credo d’installer gratuitement des distributeurs automatiques de jus d’orange frais, dans les entreprises d’une centaine de salariés, dans les gares, à l’aéroport... En 30 secondes, des oranges fraîches sont découpées et pressées sous les yeux des consommateurs, grâce à une structure vitrée.

Le projet de Just Squeezed, une société américaine

 «Un verre ne coûte que deux euros. Nous avons voulu rendre le jus d’orange accessible et en faire une nécessité, pas un luxe. Dans certains cas, l’entreprise va participer à hauteur d’un euro pour contribuer au bien-être de ses salariés», explique Thierry Amougou, fondateur de la société et l’un de ses deux employés actuels.

Un exemple de machine similaire installée dans une gare parisienne

Les machines et leur stock peuvent être contrôlés à distance. «L’entreprise ne doit penser à rien. Elle ne doit investir ni en matériel ni en frais de location ou d’entretien. Une personne passe tous les jours pour traiter les déchets, gérer les gobelets et changer les oranges.» Aucune arrivée d’eau n’est nécessaire, une prise électrique suffit.

Dose d’énergie

Ancien banquier, le fondateur de la société s’est particulièrement intéressé à l’aspect nutrition du projet. «Les oranges ont des impacts très positifs en termes de santé. Antibactérien, leur jus est aussi anticholestérol et aide à lutter contre la fatigue. Les bénéfices sont multiples. À l’instar d’une machine à café, nos distributeurs produiront du jus n’importe où et à n’importe quelle heure.» Amenées à changer selon les saisons, les oranges seront fournies par la Provençale ou Marcel Grosbusch & fils.  

Notre objectif est d’en installer 20 dans les 12 prochains mois.

Thierry Amougou, fondateur d'Orangefresh

Inspirée d’un concept italien qui a essaimé partout en Europe, dont en France ou en Belgique, mais aussi aux États-Unis et en Asie, Orangefresh a acheté une license exclusive pour le marché luxembourgeois. Le partenariat commercial repose sur un engagement d’achat de machines, un minimum de 15 par an. «Notre objectif est d’en installer 20 dans les 12 prochains mois», prévoit Thierry Amougou.

Les distributeurs peuvent être commandés à la demande et livrés dans les trois semaines. Après des mois de prospection, les premières machines arriveront au Luxembourg d’ici un mois. La Bil, Luxinnovation et Paul Wurth font partie des premiers séduits. In fine, une partie des bénéfices qui seront réalisés seront reversés à des associations caritatives, actives sur le plan de la santé et du développement.