PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

RegTech

Nasdaq casse sa tirelire pour Verafin



Nasdaq prend un virage en se profilant de plus en plus comme un fournisseur de services technologiques au service de l’industrie financière. (Photo: Shutterstock)

Nasdaq prend un virage en se profilant de plus en plus comme un fournisseur de services technologiques au service de l’industrie financière. (Photo: Shutterstock)

Nasdaq a mis 2,75 milliards de dollars sur la table pour acheter Verafin, regtech spécialisée dans la lutte contre la fraude et surtout le blanchiment d’argent, sur le marché américain.

Bien connue pour ses activités de gestion de places de marché, l’américaine Nasdaq a décidé de mettre les deux pieds dans le monde des technologies, estimé à 2.000 milliards de dollars par an.

Jeudi, elle a annoncé mettre 2,75 milliards de dollars sur la table en cash pour acquérir Verafin, lancée en 2003 et qui comptait déjà 2.000 banques et institutions dans son portefeuille de clients . Nasdaq mettra ces technologies de détection de la fraude et de lutte contre le blanchiment au service de 250 autres acteurs de premier plan, ainsi qu’à celui des régulateurs du continent américain.

Ce gros investissement intervient au moment où de nombreux acteurs traditionnels essaient de réduire leurs coûts, notamment dans le back-office, en étant plus vite et plus facilement en règle avec les réglementations, mises en œuvre après les crises économique et financière de 2008.