ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Mobilité et assurance

Motion-S tout près de signer avec KTM



À partir de l’analyse des données de pilotage des KTM, Motion-S est capable de construire un modèle d’assurance qui colle au plus près au profil du motard. La start-up luxembourgeoise est en finale contre un autre projet. (Photo: Shutterstock)

À partir de l’analyse des données de pilotage des KTM, Motion-S est capable de construire un modèle d’assurance qui colle au plus près au profil du motard. La start-up luxembourgeoise est en finale contre un autre projet. (Photo: Shutterstock)

Motion-S, la spin-off de l’université spécialisée dans l’analyse des trajets, est sur le point de réussir un joli coup: embarquer sa technologie sur les motos de KTM dans un projet sur l’assurance.

Il ne reste plus qu’une étape à franchir, mais c’est l’étape la plus importante: les 3 et 4 octobre, à Vienne, en Autriche, trois représentants de la start-up luxembourgeoise Motion-S devront développer un «proof of concept» d’un projet sur lequel ils viennent de passer quelques mois au Luxembourg.

À la clé, la possibilité que la technologie soit intégrée de série sur les motos de KTM, déjà les plus évoluées au monde sur les questions de technologies connectées.

L’idée est que l’analyse des trajectoires du motard, liée à deux aspects – combien il roule et comment il roule – permette d’ajuster au mieux l’assurance.

Une fois que KTM se sera décidé, pour un des deux projets, quant aux finalistes à retenir parmi 12 candidats, la marque autrichienne devra elle-même confier la gestion des produits d’assurance à un «vrai» assureur, puisque ce n’est pas son métier.

Ce vendredi matin, Motion-S avait reçu les données de conduite des pilotes professionnels, de quoi nourrir son intelligence artificielle avant le départ pour le grand rendez-vous de cette finale.