BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

CONSTRUCTIONS, SURÉLÉVATIONS, ANNEXES ÉCOLOGIQUES EN BOIS

Une maison chauffée toute l’année grâce au soleil



L’utilisation de grandes baies vitrées en façade permet en outre de récupérer des calories supplémentaires, qui permettent de chauffer le bâtiment. Crédit Architecture Zone

L’utilisation de grandes baies vitrées en façade permet en outre de récupérer des calories supplémentaires, qui permettent de chauffer le bâtiment. Crédit Architecture Zone

Grâce à une conception finement étudiée et à des technologies à la pointe, il est aujourd’hui possible de construire des maisons dont la principale énergie de chauffage n’est autre que le soleil. Un plus incontestable pour l’environnement, sans renoncer au confort de vie.

L’énergie solaire a le vent en poupe depuis quelques années. Cela se traduit notamment par le fleurissement de panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques sur les toits des maisons de nos quartiers. Malgré ses atouts, cette source d’énergie s’avère bien moins disponible en automne ou en hiver, alors que c’est précisément à ces périodes de l’année que le besoin en énergie pour le chauffage est le plus important. Pour dépasser cet écueil, il est toutefois possible de veiller, au moment de la conception d’une maison, à optimiser la récupération de l’énergie solaire afin de pouvoir l’utiliser toute l’année.

Un boiler de plus de 9.000 litres

Il y a quelques années, la société EHS, spécialisée dans la construction de maisons et d’annexes en ossature bois, a suivi cette logique pour construire une maison. L’élément central permettant à cette construction de se chauffer la majeure partie de l’année grâce à l’énergie solaire est un boiler central d’une capacité de 9.360 litres. «L’eau qu’il contient est chauffée à l’aide de panneaux solaires intégrés au mur de la façade sud, et orientés à 70° afin de mieux capter la chaleur du soleil en automne et au printemps, explique Marc Linnertz, architecte au sein du cabinet architecture zone, qui a collaboré avec EHS sur ce projet. Cette eau est ensuite utilisée pour les sanitaires et pour le chauffage par le sol. En positionnant le boiler à un endroit limitant les déperditions de chaleur et en l’isolant avec une couche de laine de roche de 20cm, on conserve suffisamment de chaleur pour l’hiver.» Si le besoin s’en fait sentir, un foyer au bois relié à un réservoir d’eau peut prendre le relais pour offrir un appoint de chaleur et d’eau chaude sanitaire.

Pour maximiser les capacités du bâtiment à récupérer l’énergie solaire, EHS et le cabinet architecture zone ont également veillé à positionner le bâtiment de façon idéale. Architecture Zone

1 / 2

Pour maximiser les capacités du bâtiment à récupérer l’énergie solaire, EHS et le cabinet architecture zone ont également veillé à positionner le bâtiment de façon idéale. Architecture Zone

2 / 2
En positionnant le boiler à un endroit limitant les déperditions de chaleur et en l’isolant avec une couche de laine de roche de 20cm, on conserve suffisamment de chaleur pour l’hiver.

Marc Linnertz,  architecte,  cabinet architecture zone

Position étudiée et baies vitrées

Pour maximiser les capacités du bâtiment à récupérer l’énergie solaire, EHS et le cabinet architecture zone ont également veillé à positionner le bâtiment de façon idéale. «Pour obtenir les performances souhaitées, nous devions orienter le bâtiment plein sud, poursuit Marc Linnertz. Il nous a fallu négocier longuement avec l’Urbanisme, car en l’orientant de la sorte, le bâtiment n’était ni parallèle, ni perpendiculaire à la route, ce qui n’est généralement pas accepté par l’administration. Finalement, en insistant sur nos arguments et en construisant le carport du bâtiment face à la route, nous avons fait accepter le projet.»

L’utilisation de grandes baies vitrées en façade permet en outre de récupérer des calories supplémentaires qui permettent de chauffer le bâtiment. Et s’il fait trop chaud? «Des portes coulissantes sont prévues afin de pouvoir évacuer l’excédent de chaleur au besoin», indique l’architecte. En outre, une isolation très performante ainsi qu’un système de ventilation à la pointe permettent de garantir aux occupants un confort maximal. Cette réalisation en ossature bois prouve donc qu’on peut gagner en autonomie énergétique et mieux respecter l’environnement sans faire pour autant de concession sur sa qualité de vie au quotidien. Si vous avez un projet de construction, voilà de quoi compliquer vos choix…

Découvrez les services EHS ici