LIFESTYLE & VIE PRATIQUE
SORTIES

cinéma

LuxFilmFest, programme du 9 mars



Du 7 au 17 mars 2019, le neuvième Luxembourg City Film Festival ouvre ses portes. Paperjam.lu vous fait découvrir le programme du jour. Coup de projecteur sur celui du 9 mars.

Au menu du 9 mars: 

- À partir de 10h, rendez-vous à la Cinémathèque pour un polar vicieux et tragi-comique:

«Rojo» de  Benjamín Naishtat

Claudio est un avocat respecté dans une petite ville de province en Argentine. Alors qu’il attend sa femme dans un restaurant familial, il est violemment pris à parti, puis attaqué par un inconnu. Le lendemain, l’étranger a disparu et la communauté oublie l’incident. Quelques mois plus tard, l’arrivée d’un détective privé dans la vie en apparence parfaite de Claudio va signer le début d’une longue descente aux enfers dans l’Argentine corrompue des années 1970, à la veille de plonger dans une sanglante dictature.

Bon à savoir: Ce thriller de 109 minutes sera diffusé en VO espagnole avec des sous-titres anglais. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 11h, rendez-vous au Casino/QG pour un atelier sur les métiers de l’audiovisuel:

Picnic with Pros

220359.jpg

(Photo: CNA, Romain Girtgen)

Picnic with Pros est une journée d’information sur les métiers de l’audiovisuel – les opportunités, le cadre légal et les débouchés offerts par le marché –, organisée sous forme d’échanges interactifs. Venez rencontrer les professionnels luxembourgeois des différentes disciplines de l’audiovisuel et les étudiants des promotions du BTS cinéma et audiovisuel au quartier général du festival au Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain.

Bon à savoir: Cette animation de 120 minutes sera tenue en luxembourgeois et en français, son entrée est gratuite dans la limite des places disponibles, à partir de 12 ans. 

- À partir de 14h, rendez-vous au Ciné Utopia pour un dessin animé hongrois doux et pimpant: 

«Willy et les gardiens du lac», saison printemps-été, de Zsolt Pálfi

Les Verdies sont de petits hommes verts. Leur mission, quand ils en ont l’âge, est de garder leur lac! L’un d’eux, Willy, rêve de devenir un gardien pour vivre de folles aventures, mais il est encore trop jeune: il doit attendre que ses cheveux changent de couleur et deviennent marron. Un jour, le lac se trouve menacé par une alliance de la tribu des Bougons avec les cygnes. Willy, grâce à son grand-père, à la couleuvre et aux rainettes, élabore alors un plan pour aider les gardiens à sauver la paix dans les marais.

Bon à savoir: Ce dessin animé familial de 70 minutes sera diffusé en version française. L’âge minimal est de 5 ans. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 14h30, rendez-vous à la Cinémathèque pour un thriller espagnol:

«The Realm» de Rodrigo Sorogoyen

Manuel López-Vidal est un homme politique espagnol, reconnu et apprécié de tous dans sa région. Il est en réalité corrompu et mène la belle vie en acceptant pots-de-vin et autres faveurs. Sur le point de devenir président de son parti, il est éclaboussé par un scandale de corruption et de détournement de fonds publics. Lorsque l’un de ses amis les plus proches est inculpé, les membres de son parti resserrent les rangs et décident de lui faire entièrement porter le chapeau. Il refuse d’être le seul bouc émissaire, et plutôt que d’admettre tout acte répréhensible, il décide de trahir son parti, afin d’éviter une peine de prison. Une décision lourde de conséquences qui mettra de nombreuses vies en danger. Jusqu’où un homme peut-il aller pour conserver son pouvoir quand le système politique survit toujours à ses dirigeants?

Bon à savoir: Ce thriller de 122 minutes sera diffusé en VO espagnole avec des sous-titres anglais. 

Tickets disponibles  ici .

- À partir de 15h, rendez-vous au Casino/QG pour un atelier coloré: 

Atelier «La création par les motifs et les couleurs» avec Suzan Noesen

220366.jpg

(Photo: Suzan Noesen) 

Suite au visionnage d’extraits du court métrage «Livre d’heures» de Suzan Noesen, les enfants dessinent leur propre cuisine, puis celle de leurs grands-parents. Ils comparent ensuite les motifs, ainsi que les couleurs pour finalement créer un nouvel espace de vie commun.

Bon à savoir: Cet atelier de 120 minutes sera tenu en français et en luxembourgeois par Suzan Noesen, la réalisatrice du court métrage.

Les inscriptions se font sur  klik@casino-luxembourg.lu ou en appelant le (+352) 22 50 45, à partir de 5 ans. Le prix est de 6€ ou gratuit avec la Klik-Kaart ou le Kulturpass.

- À partir de 16h, rendez-vous au Ciné Utopia pour un film jeune public muet: 

«Nico et Patou» de Mariko Härkönen et Ismo Virtanen

Nico, un scarabée travailleur et sérieux, vit dans une petite souche d’arbre aux abords de la forêt. Alors qu’il contemple tranquillement les champs depuis sa fenêtre, il assiste impuissant à la chute de Patou, un hanneton, qui, par mégarde, vient s’écraser sur le toit de sa maison! Malgré leurs différences, les deux insectes deviennent rapidement amis. Ensemble, ils partent à la découverte d’une forêt pleine de surprises et de nouveaux amis.

Bon à savoir: Ce moyen métrage finlandais de 43 minutes, divisé en huit histoires, sera muet, et visible à partir de 3 ans. 

Tickets disponibles ici .  

- À partir de 16h30, rendez-vous au Kinepolis Kirchberg pour la visualisation d’un concours cinématographique:  

Crème fraîche: concours de créativité et soirée spéciale 

220367.jpg

(Photo: CNA, Romain Girtgen)

La soirée Crème fraîche offre une programmation de courts métrages réalisés par des jeunes du Luxembourg et présente les résultats des différents concours de créativité. Ces concours et la soirée Crème fraîche offrent une opportunité unique à chaque jeune de présenter son œuvre et de se faire connaître du grand public. Lors de cette soirée, le court métrage «Lux Vanity» de Lara Mack d’après le scénario gagnant de Gabriel O. Maurice du concours Crème fraîche 2018 sera projeté en avant-première, et le gagnant du concours scénario de cette année sera annoncé.

Plus d’informations concernant ce concours ici

Bon à savoir: L’entrée à cette soirée de 120 minutes est gratuite dans la limite des places disponibles, à partir de 12 ans. La soirée se tiendra en luxembourgeois. 

- À partir de 16h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour un documentaire à la poursuite de fantômes: 

«Ghosthunter» de  Ben Lawrence

Jason King, agent de sécurité à Sydney et chasseur de fantômes à mi-temps, cherche son père disparu depuis des décennies. Jason a beau passer la majeure partie de son temps à chasser le surnaturel pour les autres, ce sont les fantômes de son passé qu’il poursuit. Victime de traumatismes étant enfant, il cherche à réunir ses souvenirs brisés et à reconstituer son passé. Lorsque les résultats de ses recherches convergent avec ceux d’une enquête de police, un secret de famille est dévoilé, l’obligeant à faire face à un passé brutal.

Bon à savoir: Ce documentaire australien de 100 minutes sera diffusé en VO anglaise avec des sous-titres anglais partiels. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 18h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour un film noir: 

«The waiter» de Steve Krikris

Renos est un serveur menant une vie bien rangée et tranquille. Solitaire et observateur, il maîtrise ses angoisses grâce à cette routine parfaitement ordonnée. Sans le vouloir, Renos se retrouve mêlé à la mystérieuse disparition de son voisin Milan. Il plongera alors au cœur d’une aventure qui bouleversera son quotidien monotone et le mettra à l’épreuve en tant qu’homme. Des relations se développeront, des secrets seront partagés et la confiance sera mise en doute. Renos sera-t-il capable de suivre?

Bon à savoir: Inspiré de faits réels, ce drame de 95 minutes sera diffusé en VO grecque avec des sous-titres anglais. Le réalisateur Steve Krikris sera présent. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 18h30, rendez-vous à la Cinémathèque pour une animation sur le thème de la photographie: 

«Conversations avec Darius Khondji» par  Jordan Mintzer

220432.jpg

Darius Khondji (Photo; Aidan Monaghan)

On doit à Darius Khondji certaines des plus importantes photographies du siècle. Difficile d’établir une filmographie sélective tant son œuvre est immense, mais citons: «Seven» (1995) de David Fincher, «The Lost City of Z» (2016) de James Gray, «Amour» (2012) de Michael Haneke, «Minuit à Paris» (2011) de Woody Allen, «La Neuvième porte» (1999) de Roman Polanski, «Beauté volée» (1996) de Bernardo Bertolucci, «L’Interprète» (2005) de Sydney Pollack, ou encore «Delicatessen» (1991) de Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro.

Né d’un père iranien et d’une mère française, Darius Khondji reviendra sur un parcours l’ayant conduit de Paris à Hollywood, l’établissant rapidement comme l’une des références absolues de la composition d’images. L’éclairage sur cette carrière d’exception sera assuré par Jordan Mintzer, l’auteur du livre «Conversations avec Darius Khondji». Cet ouvrage, publié aux Éditions Synecdoche, aborde non seulement les aspects techniques de son travail (éclairage, cadre, optique, passage au numérique), mais est également nourri d’entretiens au travers desquels de grands réalisateurs retracent leur collaboration artistique avec Darius Khondji.

Bon à savoir: Cette animation de 90 minutes sera tenue par Jordan Mintzer, critique et auteur, en français et en anglais. Darius Khondji sera présent. 

- À partir de 19h, rendez-vous au Ciné Utopia pour un documentaire canadien effrayant: 

«Anthropocene: l’époque humaine» de Jennifer Baichwal, Nicholas de Pencier et Edward Burtynsky

Méditation cinématographique sur la «réingénierie» massive de la planète menée par l’espèce humaine, «Anthropocène: l’époque humaine» se penche sur les recherches d’une équipe internationale de scientifiques. Après 10 ans de travaux, elle soutient que l’ère géologique holocène a fait place à l’ère anthropocène au milieu du 20e siècle en raison des changements profonds et durables causés par l’insatiable avidité humaine.

Des digues de béton qui couvrent maintenant 60% du littoral chinois, aux machines les plus grandes jamais construites en Allemagne, en passant par les hallucinantes mines d’extraction de potasse russe du massif de l’Oural, le documentaire présente les changements majeurs opérés par les Hommes. Les réalisateurs ont traversé six continents et 20 pays différents, afin de documenter la dominance catastrophique de notre espèce au cours du siècle dernier.

Bon à savoir: Ce documentaire de 87 minutes sera diffusé en VO avec des sous-titres anglais. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 21h, rendez-vous au Kinepolis Kirchberg pour l'avant-première d'un thriller:

«Greta» de  Neil Jordan

Une macabre mise à jour du conte «Hansel et Gretel» à l’esthétique des films d’horreur des années 1990.

Frances, une jeune femme douce et naïve, vient de s’installer à Manhattan. Quand elle trouve un sac à main dans une rame de métro, elle n’hésite pas un instant à aller le rendre à sa propriétaire, Greta, une pianiste française solitaire et excentrique et plus âgée qu’elle. Frances, ayant récemment perdu sa mère, et Greta ne tardent pas à tisser un lien mère-fille symbolique allant bien au-delà d’une simple amitié. Mais les intentions de Greta ne sont peut-être pas aussi bienveillantes qu’il n’y paraît. Jusqu’où ira-t-elle pour ne pas être seule?

Bon à savoir: Ce thriller de 98 minutes sera diffusé en VO anglaise avec des sous-titres français et néerlandais. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 21h, rendez-vous au Ciné Utopia pour un drame russe:

«L’Homme qui a surpris tout le monde» de Natasha Merkulova et Aleksey Chupov

Dans la taïga sibérienne, Egor, bon père de famille, est un garde forestier respecté par ses concitoyens. Lui et sa femme Natalia attendent un deuxième enfant. Un jour, Egor découvre qu’il est atteint d’un cancer incurable et qu’il ne lui reste plus que deux mois à vivre. Sans espoir de rémission, Egor va tenter de tromper la mort. Inspiré par le héros d’une légende sibérienne qui a échappé à la Faucheuse en se déguisant, il enfile une robe rouge, des collants et des bottes noires et commence à se maquiller à la plus grande consternation de sa famille et de tout le village.

Bon à savoir: Ce drame de 105 minutes sera diffusé en VO russe avec des sous-titres anglais. Natasha Merkulova, Aleksey Chupov et Katia Filippova seront présents.

Tickets disponibles  ici

- À partir de 21h, rendez-vous au Ciné Utopia pour un documentaire syrien:

«Still Recording» de Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub

Saeed, jeune cinéphile syrien, tente d’enseigner les règles de la cinématographie à d’autres jeunes dans la Ghouta orientale. Son ami Milad, lui, étudie les beaux-arts à l’université publique de Damas sous contrôle du gouvernement. En 2011, Milad décide de quitter Damas pour rejoindre Douma, afin de participer à la révolution syrienne. Les événements se précipitent: Douma est libérée par les premiers rebelles, l’enthousiasme révolutionnaire gagne la jeunesse, puis c’est la guerre civile, le siège et la famine.

Pendant plus de quatre ans, les deux amis filment la vie quotidienne à Douma, de l’euphorie du Printemps arabe et des débuts de la révolution en Syrie à la détresse et au désenchantement qui se sont installés au cours des années de guerre civile.

Bon à savoir: Ce documentaire de 120 minutes sera diffusé en VO arabe avec des sous-titres anglais ou français. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 21h, rendez-vous à la Cinémathèque pour un film mêlant horreur et comédie: 

«In fabric» de Peter Strickland

Sheila, récemment divorcée, se sent seule dans la maison qu’elle partage avec son fils et sa petite amie despotique. Prête à changer sa vie, elle répond à une annonce personnelle d’un certain Adonis. Pour faire impression lors de leur premier rendez-vous, elle se rend à Dentely & Soper’s, une boutique de prêt-à-porter, à la recherche d’une nouvelle robe. Alors qu’elle se méfie du petit personnel amateur de cérémonies occultes et des commerciaux au sourire carnassier, elle y trouve cependant une robe rouge, superbe et aussi maudite qu’une maison bâtie sur un cimetière indien. Passant d’un corps à l’autre, le morceau de tissu torture ses différentes propriétaires avec un certain raffinement dans la cruauté.

Bon à savoir: Ce film britannique de 118 minutes sera diffusé en VO anglaise. Peter Strickland, le réalisateur, sera présent. 

Tickets disponibles ici