LIFESTYLE & VIE PRATIQUE
SORTIES

cinéma 

LuxFilmFest, programme du 14 mars



Du 7 au 17 mars 2018, le 9e Luxembourg City Film Festival ouvre ses portes. Paperjam.lu vous fait découvrir le programme du jour. Coup de projecteur sur celui du 14 mars.

Au menu du 14 mars: 

- À partir de 9h, rendez-vous au Ciné Utopia pour un drame social:

«L’Animale» de Katharina Mückstein

Mati, une dure à cuire, s’apprête à passer son bac, mais préfère traîner avec une bande de mecs plutôt que de réviser. Sur leurs motos, les adolescents sèment le trouble dans la région et mènent la vie dure aux filles. Lorsque Mati fait la connaissance de Carla, une fille pleine d’assurance bien différente d’elle, l’équilibre de ce microcosme chancèle. Mati se rend compte, grâce à sa nouvelle amie, qu’elle n’a pas besoin de se conformer aux attentes sociales, son meilleur ami, Sebastian, en veut soudain plus, et un secret familial refait surface. Finalement, tous ces personnages sont confrontés à la même problématique: comment se libérer de conventions sociales tellement oppressantes?

Bon à savoir: Ce drame de 96 minutes sera diffusé en VO allemande. À partir de 15 ans. La séance est gratuite. 

- À partir de 9h, rendez-vous à la Cinémathèque pour un film d’animation sur le conflit israélo-palestinien vu par une petite fille:  

«Wardi – The Tower» de Mats Grorud

Beyrouth, Liban, aujourd’hui. Wardi, une jeune palestinienne de 11 ans, vit avec toute sa famille dans le camp de réfugiés où elle est née. Sidi, son arrière-grand-père adoré, était l’un des premiers à s’installer dans le camp après avoir été exproprié de son village en 1948. Le jour où Sidi lui donne la clé de sa vieille maison en Galilée, elle s’attriste à l’idée qu’il ait perdu tout espoir d’y retourner un jour. En partant en quête de l’espoir perdu de Sidi, elle collectera, à l’intérieur du camp, les témoignages de sa famille, d’une génération à l’autre.

Bon à savoir: Ce film de 79 minutes sera diffusé en version française. À partir de 12 ans. La séance est gratuite. 

- À partir de 9h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour un film familial: 

«Matti et Sami et les trois plus grosses erreurs de l’Univers» de Stefan Westerwelle

Matti, 10 ans, rêve de découvrir la Finlande, pays natal de son père. Ses parents ne pouvant se permettre un tel voyage, Matti leur fait croire qu’il a gagné au loto et parvient ainsi à les convaincre de partir. Matti et sa famille embarquent alors pour un voyage mouvementé et une aventure inoubliable. Malheureusement, rien ne se passe comme prévu et l’univers leur joue de nombreux tours. Perdus au beau milieu de la Finlande, sans voiture, sans argent et sans toit pour dormir, seul un miracle peut les sauver.

Bon à savoir: Ce film de 94 minutes sera diffusé en VO allemande et la séance est gratuite. Les spectateurs pourront compter sur la présence du réalisateur, Stefan Westerwelle. 

- À partir de 13h, rendez-vous au Cercle Cité pour une animation artistique: 

Les décors du «Voyage du prince»  

221072.jpg

Le voyage du prince. (Blue Spirit Productions, Mélusine Productions) 

À l’occasion de la sortie du long métrage d’animation «Le Voyage du prince», une fable moderne dans un monde peuplé de singes, le Studio 352 propose aux participants de découvrir les bases du dessin animé ainsi que certaines techniques manuelles utilisées pour les décors en couleur. Les enfants plongeront dans l’envers du décor du film «Le Voyage du prince», manieront pinceaux et crayons afin de créer leur propre ambiance colorée et ainsi réaliser leur propre œuvre animée.

Bon à savoir: Cette animation de 90 minutes est gratuite, il suffit juste de s’inscrire à  register@luxfilmfest.lu . La séance sera tenue en français et en luxembourgeois. À partir de 8 ans. Une animation est également prévue à 14h30 toujours au Cercle Cité.

- À partir de 14h, rendez-vous à la Cinémathèque pour un documentaire syrien:

«Still Recording» de Saeed Al Batal et Ghiath Ayoub

Saeed, jeune cinéphile syrien, tente d’enseigner les règles de la cinématographie à d’autres jeunes dans la Ghouta orientale. Son ami Milad, lui, étudie les beaux-arts à l’université publique de Damas sous contrôle du gouvernement. En 2011, Milad décide de quitter Damas pour rejoindre Douma afin de participer à la révolution syrienne. Les événements se précipitent: Douma est libérée par les premiers rebelles, l’enthousiasme révolutionnaire gagne la jeunesse, puis c’est la guerre civile, le siège et la famine.

Pendant plus de quatre ans, les deux amis filment la vie quotidienne à Douma, de l’euphorie du Printemps arabe et des débuts de la révolution en Syrie à la détresse et au désenchantement qui se sont installés au cours des années de guerre civile.

Bon à savoir: Ce documentaire de 120 minutes sera diffusé en VO arabe avec des sous-titres anglais ou français.

Tickets disponibles  ici

- À partir de 14h, rendez-vous au Mudam pour une animation pour les petits: 

«Mudamini – L’art s’inspire du cinéma» 

221095.jpg

Les travaux artistiques inspirés par le cinéma pour les enfants de 9 à 12 ans; (Photo: Mudam Luxembourg) 

Cours d’initiation à l’histoire de l’art moderne pour les enfants de 9 à 12 ans: les travaux artistiques inspirés par le cinéma. Depuis l’industrialisation, le mouvement fascine et les artistes tentent de le reproduire dans les œuvres d’art. Les participants à l’atelier découvriront comment l’entrée d’un train en gare filmée en 1896 devient le début d’une longue histoire d’amour entre l’art et le cinéma.

Bon à savoir: Cette animation de 60 minutes sera tenue en français et en luxembourgeois. À partir de 9 ans. Le prix est de 8€, il suffit de s'inscrire à  workshop@mudam.lu  ou au +352 45 37 85 531. Une animation est également prévue à 16h au Mudam.

- À partir de 14h30, rendez-vous à la Cour des Capucins pour un cinéma forain sous un chapiteau: 

«Crazy Cinematographe for Kids» 

221100.jpg

Un projet d’éducation ludique et enchanté. (Photo: CNA, Romain Girtgen) 

Le chapiteau du Crazy Cinématographe for Kids est de retour en centre-ville et propose, pour cette édition, un hommage à l’inventeur du trucage cinématographique, le fameux ciné-magicien Georges Méliès. Au programme: l’un des premiers films de science-fiction, inspiré des mondes fantastiques de Jules Verne. Une première immersion dans l’univers du cinéma muet, avec bonimenteur et accompagnement au piano.

Ce projet d’éducation à l’image se veut à la fois ludique et enchanté, restituant toute la magie et poésie de l’enfance du cinéma. Il s’agit de faire un voyage dans le temps, de retrouver le cinéma comme il était il y a un siècle.

Les séances sont animées et encadrées par un comédien bonimenteur, qui non seulement commente les films et interagit avec les spectateurs, mais explique également le dispositif cinématographique de l’époque. Il y a là, par exemple, un projectionniste, qui opère une bien étrange machine pour projeter les films sur l’écran, ainsi qu’un pianiste et un bruitiste, personnages indispensables pour amener la musique et l’émotion sous le chapiteau.

Bon à savoir: Cette animation de 45 minutes est gratuite et sera tenue en français ou en luxembourgeois. L'âge minimal est de 5 ans.

- À partir de 14h30, rendez-vous au Mudam pour

 «Décorateur d’un jour» 

221103.jpg

Atelier autour de la mise en scène et l’illusion cinématographique. (Photo: Mudam Luxembourg)

Le Mudam propose un atelier autour de la mise en scène et l’illusion cinématographique. Les enfants participants deviendront l’espace d’une journée les créateurs de leur propre décor cinématographique miniature dans lequel ils pourront mettre en scène leurs personnages. Le choix du cadrage leur permettra de créer des illusions cinématographiques étonnantes.

Bon à savoir: Cette animation de 90 minutes sera tenue en luxembourgeois, français, anglais et allemand. Le prix est de 8€ par enfant, il suffit de s’inscrire à   workshop@mudam.lu  ou au +352 45 37 85 531. À partir de 6 ans. 

- À partir de 16h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour un drame au cœur du Vietnam du 19e

«The Third Wife» d’Ash Mayfair

Dans le Vietnam rural du 19e siècle, May, une jeune fille de 14 ans, devient la troisième femme d’un riche et âgé propriétaire terrien. Elle espère rapidement donner naissance à un héritier et élever ainsi son statut parmi les concubines et le reste de la maisonnée. Cependant, son chemin se retrouve semé d’embûches quand elle tombe amoureuse de Xuan, la deuxième femme. Face aux dangers et aux conséquences dramatiques de cet amour interdit, elle devra choisir entre continuer de vivre en silence ou se libérer des contraintes.

Bon à savoir: Ce drame de 94 minutes sera diffusé en VO vietnamienne avec des sous-titres anglais.

Tickets disponibles  ici .  

- À partir de 16h30, rendez-vous à la Cinémathèque pour un documentaire ukrainien:

«Home Games» d’Alisa Kovalenko

C’est une saison décisive pour Alina, 20 ans: sa passion pourrait bientôt la sortir de la misère. Footballeuse professionnelle dans la seule équipe féminine de Kiev, elle aspire à entrer dans l’équipe nationale ukrainienne. Mais sa situation familiale difficile l’empêche de se consacrer entièrement au football. Entre un beau-père alcoolique et une mère dépassée par la situation, Alina doit assumer la responsabilité de son jeune demi-frère, sa demi-sœur et sa grand-mère malvoyante. Vivant dans un appartement minable de Kiev, elle va devoir choisir entre le football et sa famille, qui va alors subir un terrible coup du sort. Devra-t-elle renoncer définitivement à sa passion pour sauver sa famille, ou se battra-t-elle pour réaliser ses rêves?

Bon à savoir: Ce documentaire de 86 minutes est diffusé en VO russe et ukrainienne avec des sous-titres anglais. 

Tickets disponibles  ici  . 

- À partir de 18h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour un drame en Colombie:

«Les Oiseaux de passage» de Cristina Gallego et Ciro Guerra

Dans les années 1970, alors que la jeunesse américaine embrasse la culture hippie, en Colombie, la culture de la marijuana devient florissante, transformant les autochtones et agriculteurs en hommes d’affaires chevronnés. Une famille d’indigènes Wayuu se retrouve au premier plan dans cette nouvelle entreprise et découvre le pouvoir et la richesse. C’est la naissance des cartels de la drogue.

Quand l’honneur des familles tente de résister à l’avidité des hommes, la guerre des clans devient inévitable et met en péril leurs vies, leur culture et leurs traditions ancestrales.

Bon à savoir: Ce drame de 125 minutes sera diffusé en VO espagnole avec des sous-titres néerlandais et français ou anglais. 

Tickets disponibles  ici

- À partir de 18h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour l’avant-première d’un drame dans l’Europe du 17e siècle:

«Angelo» de  Markus Schleinzer

Au 18e siècle, Angelo Soliman, 10 ans, est enlevé en Afrique et amené de force en Europe. Il va alors être européanisé par une comtesse française. Mais il a beau être baptisé, parler le français sans accent, jouer de la flûte à merveille et être largement accepté – semble-t-il – dans la haute société, Angelo se sent complètement étranger, déraciné de sa propre culture, mais trop éloigné de la nouvelle pour l’assimiler totalement. Quelques années plus tard, il entre au service d’un prince viennois et s’éprend de la bonne, Magdalena. Elle est la première à ne pas considérer Angelo comme une tache de couleur exotique, mais simplement comme un homme. Lorsque le prince a vent du mariage d’Angelo, il lui accorde la liberté. Mais après tant d’années d’esclavage, confronté pour la première fois à la liberté, Angelo se retrouve démuni. Inspiré de la vie d’Angelo Soliman.

Bon à savoir: Ce drame autrichien de 111 minutes sera diffusé en VO française et allemande avec des sous-titres anglais.

Tickets disponibles ici .

- À partir de 18h30, rendez-vous au Cercle Cité pour l’analyse cinématographique d’un film hollywoodien à succès:

Atelier d’analyse d’un film scène par scène

221118.jpg

Un atelier pour découvrir comment comprendre un film scène par scène. (Photo: VDL, Patrick Muller) 

Cet atelier s’adresse à tous ceux qui souhaitent découvrir et comprendre les différents éléments qui contribuent à la conception d’un film – la photo, les décors, le son, le montage, le jeu d’acteur – et comment ces éléments aident à créer une atmosphère, un sens et des émotions. Rejoignez-nous pour une analyse approfondie des scènes d’un film culte hollywoodien et pour découvrir les secrets de la création d’un film.

Bon à savoir: Cet atelier de 210 minutes sera tenu en anglais. Son entrée est libre, dans la limite des places disponibles, il suffit de s'inscrire à  register@luxfilmfest.lu . À partir de 14 ans. 

- À partir de 18h30, rendez-vous au Casino / HQ pour une remise de prix cinématographique: 

Apéro de remise de prix Filmreakter – offert par l’œuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte 

En partenariat avec  l’Œuvre nationale de secours Grande-Duchesse Charlotte , l’asbl Filmreakter organise pour la troisième fois un apéro autour du «Prix Filmreakter» dans le cadre du Luxembourg City Film Festival 2019. Lors d’un drink, les participants peuvent rencontrer le jury et discuter de leurs projets.

Bon à savoir: L’entrée à cette soirée de 60 minutes est libre dans la limite des places disponibles. Elle se déroulera en luxembourgeois et en français. 

- À partir de 19h, rendez-vous au Kinépolis Kirchberg pour l'avant-première Kinépolis d’un drame au cœur de Budapest:

«Sunset» de  László Nemes

1913, au cœur de l’empire austro-hongrois. Írisz Leiter revient à Budapest après avoir passé son enfance dans un orphelinat. Son rêve de travailler dans le célèbre magasin de chapeaux, autrefois tenu par ses parents, est brutalement brisé par Oszkar Brill, le nouveau propriétaire. Lorsque Írisz apprend qu’elle a un frère dont elle ne sait rien, elle cherche à clarifier les mystères de son passé. À la veille de la guerre, cette quête sur ses origines familiales va entraîner Írisz dans les méandres d’un monde au bord du chaos.

Bon à savoir: Ce film de 142 minutes sera diffusé en VO hongroise et allemande avec des sous-tires français et néerlandais. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 19h, rendez-vous à la Cinémathèque pour un drame féministe:

«Firecrackers» de Jasmin Mozaffari

Lou et Chantal, deux adolescentes à la langue trop bien pendue, ne supportent plus le village canadien paumé et délabré dans lequel elles vivent. Insolentes et volcaniques, les deux meilleures amies traînent leur jeunesse entre alcool, drogue, misère sociale et ennui, et ne rêvent que d’une chose: partir. Quand l’ex de Chantal, instable et possessif, la viole lors d’une fête, les jeunes femmes décident de se venger. Mais les deux amies perdent de plus en plus le contrôle de la situation, mettant en danger leur plan commun, voire leur amitié.

Bon à savoir: Ce drame de 93 minutes sera diffusé en VO anglaise avec des sous-titres français. Les spectateurs pourront compter sur la présence de Michaela Kurismky, une des actrices principales. 

Tickets disponibles  ici  . 

- À partir de 20h, rendez-vous au Kinépolis Kirchberg pour une comédie sociale et féministe: 

«Rebelles» d’Allan Mauduit

Sans boulot ni diplôme, Sandra, ex-miss Nord-Pas-de Calais, revient s’installer chez sa mère à Boulogne-sur-Mer après avoir vécu 15 ans sur la Côte d’Azur. Embauchée à la conserverie locale, elle repousse vigoureusement les avances de son patron et le tue accidentellement. Deux autres filles sont témoins de la scène. Alors qu’elles s’apprêtent à appeler les secours, les trois ouvrières découvrent un sac bourré de billets de banque dans le casier du mort. Un butin qu’elles décident de se partager. Et c’est là que leurs ennuis commencent.

Bon à savoir: Cette comédie française de 87 minutes sera diffusée en VO française. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 20h, rendez-vous au Casino / HQ pour un Openscreen: 

Openscreen

221133.jpg

Un rendez-vous excitant où de nouveaux points de vue sont exprimés et où démarrent de passionnantes conversations entre les créateurs et le public. (Photo: Openscreen Luxembourg) 

Openscreen est… «Open». Depuis 2004, Openscreen offre une plate-forme aux vidéastes et créateurs de son pour expérimenter et tester de nouvelles idées. Pas de thème imposé ou de genre à respecter pour les travaux qui seront proposés, si ce n’est la longueur du projet, qui ne devra pas excéder les 20 minutes. L’avantage, c’est le retour et les impressions immédiats du public. Ni les participants ni le public ne sélectionnent les films qui seront montrés, tout le monde peut donc s’attendre à l’inattendu.

Openscreen est... pour tout le monde. Au fil des années, des films «faits maison» par des cinéastes en herbe ont été projetés, ainsi que le travail de professionnels. Tout ceci permet de créer un rendez-vous excitant où de nouveaux points de vue sont exprimés et où démarrent de passionnantes conversations entre les créateurs et le public.

Plus d'informations ici

Bon à savoir: L’entrée à cet événement de 180 minutes est libre. 

- À partir de 21h, rendez-vous au Ciné Utopia pour l’avant-première d’un documentaire animé frappant:

«Zero impunity» de Nicolas Blies, Stéphane Hueber-Blies et Denis Lambert

221139.png

(Photo: Mélusine Productions)

La violence sexuelle est la plus ancienne des tactiques de guerre utilisées. Les victimes de ces crimes sont soumises depuis des siècles à d’horribles abus et souffrent de terribles séquelles, tandis que les coupables vivent en totale impunité.

«Zero Impunity» offre une tribune aux survivantes du monde entier: des prisons en Syrie au conflit du Donbass en Ukraine; des guerres civiles sur le continent africain au camp de détention américain de Guantanamo Bay. Grâce aux témoignages des victimes, le film nous rappelle brutalement à quel point les institutions internationales sont complices dans l’usage du viol comme arme de guerre et vise à mettre en place des actions concrètes contre une justice internationale sclérosée.

«Zero Impunity» est plus qu’un film, c’est un mouvement. Ce documentaire animé est au centre d’une plus large campagne transmédia combinant journalisme d’investigation et activisme. Le film remet en question l’impunité totale pour l’utilisation de la violence sexuelle en temps de guerre.

Bon à savoir: Ce long métrage de 90 minutes sera diffusé en V0 française et anglaise avec des sous-titres français. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 21h15, rendez-vous au Ciné Utopia pour un portrait de la Chine contemporaine: 

«Chinese Portrait» de  Wang Xiaoshuai

221144.jpg

Portrait intime de la Chine contemporaine par Wang Xiaoshuai.  (Photo: DR)

Wang Xiaoshuai dresse le portrait intime de la Chine contemporaine à travers une compilation de portraits cinématographiques tournés pendant la dernière décennie: un paysan attendant la pluie, un touriste sur une plage bondée, un ouvrier du bâtiment après un tremblement de terre, un pêcheur qui répare son filet. Tous deviennent le visage d’un pays, d’une population et d’une société. Une expérience sensorielle de la nouvelle vague chinoise.

Bon à savoir: Ce documentaire chinois de 79 minutes est sans paroles. 

Tickets disponibles  ici  . 

- À partir de 21h15, rendez-vous à la Cinémathèque pour un drame féminin:

«The Ground beneath my Feet» de Marie Kreutzer

Un touchant drame féminin sur les relations familiales complexes et les secrets trop longtemps enfouis.

Lola est une brillante consultante, agressive en affaires et accro au travail. Elle fait des allers-retours entre son appartement à Vienne, servant plus de boîte aux lettres et de «lavomatic» que de domicile, et les sièges des dernières sociétés qu’elle restructure. Elle passe ses nuits au bureau, profite de repas d’affaires luxueux et dort dans des chambres d’hôtel sans âme. À l’aube de ses 30 ans, Lola est au faîte de sa carrière. Elle gère sa vie personnelle avec la même efficacité impitoyable qu’elle utilise pour optimiser ses marges. Elle entretient une relation secrète avec sa patronne, Élise. Mais quand sa sœur, Conny, affectée depuis longtemps par une maladie mentale, tente de se suicider, l’univers de Lola s’écroule. La réalité lui échappe alors qu’elle tente de faire ce qu’il y a de mieux pour sa sœur sans compromettre ce pour quoi elle a tant travaillé.

Bon à savoir: Ce film autrichien, qui durera 108 minutes, sera diffusé en VO allemande avec des sous-titres français et anglais. 

Tickets disponibles  ici  .