LIFESTYLE & VIE PRATIQUE
SORTIES

cinéma

LuxFilmFest, programme du 11 mars



Du 7 au 17 mars 2019, le 9e Luxembourg City Film Festival ouvre ses portes. Paperjam.lu vous fait découvrir le programme. Coup de projecteur sur celui du 11 mars.

Au menu du 11 mars: 

- À partir de 9h00, rendez-vous à la Cinémathèque pour un drame allemand: 

«Styx» de  Wolfgang Fischer

Rieke est médecin urgentiste. Pour les vacances, elle a planifié un voyage en solitaire pour rejoindre l’île de l’Ascension, une île au nord de Sainte-Hélène, depuis Gibraltar. Seule au milieu de l’Atlantique, après quelques jours de traversée, une violente tempête s’abat sur son voilier. Le lendemain matin, l’océan change de visage et transforme son périple en un défi sans précédent: elle se retrouve proche d’un chalutier en train de couler avec une centaine de personnes à bord. Rieke lance un appel à l’aide par radio, mais en manque de réponse, elle se voit forcée de prendre une décision capitale.

Bon à savoir: Ce drame de 94 minutes sera diffusé en VO allemande et anglaise avec des sous-titres anglais. La séance est gratuite, mais l’âge minimal est de 15 ans. 

- À partir de 9h15, rendez-vous au Ciné Utopia pour un drame familial: 

«The Witch Hunters» de Raško Miljković

Jovan, âgé de 10 ans, est un garçon timide souffrant de paralysie cérébrale partielle. Bien que ses parents fassent tout leur possible pour l’aider à vivre normalement, Jovan préfère s’isoler dans un univers imaginaire, où il se voit en super-héros surmontant son handicap physique. Lorsque la jeune Milica, dont les parents se séparent, arrive dans sa classe, les deux enfants se lient rapidement d’amitié. Jovan doit alors mener à bien sa première super-mission: sauver Milica d’une méchante sorcière, qui n’est autre que la nouvelle compagne de son père.

Bon à savoir: Ce film serbe de 86 minutes sera diffusé en version allemande, et visible à partir de 9 ans. La séance est gratuite.  

- À partir de 14h00, rendez-vous à la Cinémathèque pour un polar des années 90: 

«Seven» de  David Fincher

Pour conclure sa carrière, l’inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe, à sept jours de la retraite, sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c’est ainsi que se fait appeler l’assassin, a décidé de nettoyer la société des maux qui la rongent en commettant sept meurtres basés sur les sept péchés capitaux: la gourmandise, l’avarice, la paresse, l’orgueil, la luxure, l’envie et la colère. Pour résoudre les crimes et attraper le tueur psychopathe, William Somerset devra faire équipe avec David Mills, fraîchement transféré à la brigade criminelle, qui va le remplacer.

Bon à savoir: Ce polar américain de 127 minutes sera diffusé en VO anglaise et se situera dans le cadre de la rétrospective Darius Khondji. La séance est gratuite. 

- À partir de 16h30, rendez-vous à la Cinémathèque pour un documentaire à la poursuite de fantômes: 

«Ghosthunter» de Ben Lawrence

Jason King, agent de sécurité à Sydney et chasseur de fantômes à mi-temps, cherche son père disparu depuis des décennies. Jason a beau passer la majeure partie de son temps à chasser le surnaturel pour les autres, ce sont les fantômes de son passé qu’il poursuit. Victime de traumatismes étant enfant, il cherche à réunir ses souvenirs brisés et à reconstituer son passé. Lorsque les résultats de ses recherches convergent avec ceux d’une enquête de police, un secret de famille est dévoilé, l’obligeant à faire face à un passé brutal.

Bon à savoir: Ce documentaire australien de 100 minutes sera diffusé en VO anglaise avec des sous-titres anglais partiels. 

Tickets disponibles  ici

- À partir de 18h30, rendez-vous au Kinepolis Kirchberg pour un showcase d’avant-premières: 

«Showcase - Shorts made in/with Luxembourg» 

220719.jpg

(Photo: Skill Lab) 

Découvrez 12 courts métrages aux sujets divers et rencontrez leurs réalisateurs lors d’une soirée inédite au cinéma Kinepolis Kirchberg.

Plus d’informations concernant les films ici

Bon à savoir: Les courts métrages seront présentés en deux blocs de six films avec un entracte entre les deux parties. Au total, 270 minutes de divertissement.  

- À partir de 18h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour un portrait sans concessions d’une famille de freaks anglais sous l’ère Thatcher: 

«Ray & Liz» de  Richard Billingham

En périphérie de Birmingham, la famille Billingham survit tant bien que mal dans des conditions sociales extrêmes. Totalement en marge de la société, brisant les tabous sociaux, elle se livre à des rituels étranges. Le film, parfois choquant et empreint d’humour noir, s’inspire des souvenirs et des photos du réalisateur et photographe Richard Billingham. Le film raconte l’histoire de ses parents, Ray, alcoolique, et Liz, obèse et tatouée, de leur relation et leur influence sur Richard lui-même et sur son frère cadet Jason, qui grandissent dans un logement social du Black Country.

Bon à savoir: Ce drame de 107 minutes sera diffusé en VO anglaise avec des sous-titres français. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 18h30, rendez-vous au Ciné Utopia pour un coming-of-age dans le Chili de l’après-Pinochet: 

«Too Late to Die Young» de Dominga Sotomayor

Chili, été 1990. La dictature du régime Pinochet touche à sa fin, et la population peut enfin jouir d’une plus grande liberté. Quelques familles éprises de liberté forment une petite communauté loin de la frénésie des grandes villes. Tous s’affairent à la préparation de la fête du Nouvel An. Une soirée qui s’annonce difficile pour la jeune Sofía, en attente de sa mère qui brille une fois de plus par son absence. Avec ses voisins Lucas et Clara, elle se révolte, critique les idées de la génération de ses parents, connaît ses premières expériences amoureuses et découvre de nouvelles libertés dans cette fragile démocratie naissante.

Bon à savoir: Ce drame de 110 minutes sera diffusé en VO espagnole avec des sous-titres anglais. 

Tickets disponibles ici

- À partir de 18h30, rendez-vous à la Cinémathèque pour un drame au cœur du Vietnam du 19e

«The Third Wife» d’Ash Mayfair

Dans le Vietnam rural du 19e siècle, May, une jeune fille de 14 ans, devient la troisième femme d’un riche et âgé propriétaire terrien. Elle espère rapidement donner naissance à un héritier et élever ainsi son statut parmi les concubines et le reste de la maisonnée. Cependant, son chemin se retrouve parsemé d’embûches quand elle tombe amoureuse de Xuan, la deuxième femme. Face aux dangers et aux conséquences dramatiques de cet amour interdit, elle devra choisir entre continuer de vivre en silence ou se libérer des contraintes.

Bon à savoir: Ce drame de 94 minutes sera diffusé en VO vietnamienne avec des sous-titres anglais.

Tickets disponibles  ici .  

- À partir de 20h30, rendez-vous à la Cinémathèque pour un polar vicieux et tragi-comique:

«Rojo» de Benjamín Naishtat

Claudio est un avocat respecté dans une petite ville de province en Argentine. Alors qu’il attend sa femme dans un restaurant familial, il est violemment pris à parti, puis attaqué, par un inconnu. Le lendemain, l’étranger a disparu, et la communauté oublie l’incident. Quelques mois plus tard, l’arrivée d’un détective privé dans la vie en apparence parfaite de Claudio va signer le début d’une longue descente aux enfers dans l’Argentine corrompue des années 1970, à la veille de plonger dans une sanglante dictature.

Bon à savoir: Ce thriller de 109 minutes sera diffusé en VO espagnole avec des sous-titres anglais. 

Tickets disponibles  ici

- À partir de 21h00, rendez-vous au Ciné Utopia pour un drame russe:

«L’Homme qui a surpris tout le monde» de Natasha Merkulova et Aleksey Chupov

Dans la Taïga sibérienne, Egor, bon père de famille, est un garde forestier respecté par ses concitoyens. Lui et sa femme Natalia attendent un deuxième enfant. Un jour, Egor découvre qu’il est atteint d’un cancer incurable et qu’il ne lui reste plus que deux mois à vivre. Sans espoir de rémission, Egor va tenter de tromper la mort. Inspiré par le héros d’une légende sibérienne qui a échappé à la Faucheuse en se déguisant, il enfile une robe rouge, des collants et des bottes noires et commence à se maquiller, à la plus grande consternation de sa famille et de tout le village.

Bon à savoir: Ce drame de 105 minutes sera diffusé en VO russe avec des sous-titres anglais, et les spectateurs compteront avec la présence de Natasha Merkulova, Aleksey Chupov et Katia Filippova. 

Tickets disponibles  ici

- À partir de 21h00, rendez-vous au Ciné Utopia pour une plongée dans un des bastions de la Camorra:

«Selfie» d’Agostino Ferrente

220743.jpg

(Photo: DR) 

«Selfie» est un témoignage unique de l’affaire Davide Bifolco, abattu à l’âge de 16 ans par erreur par un carabinier dans le district napolitain de Traiano en 2014. Pour comprendre ce quartier souvent décrit comme un ghetto et un bastion de la Camorra, ainsi que les circonstances de la mort de Davide, le réalisateur Agostino Ferrente a contacté ses amis Pietro et Alessandro. Les équipant d’un téléphone portable et d’un microphone, il leur demande de documenter leur quotidien sous forme de «selfie». Le résultat est un patchwork impressionnant de l’adolescence, du fait de grandir dans une société déterminant l’avenir en fonction du passé, du despotisme de l’État, de la colère et du chagrin. Finalement le documentaire relate surtout une tendre amitié dans un monde où règnent le machisme et la dureté.

Bon à savoir: Ce documentaire de 78 minutes sera diffusé en VO italienne avec des sous-titres anglais, et les spectateurs compteront avec la présence du réalisateur, Agostino Ferrente. 

Tickets disponibles  ici