POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Revue de presse

Le business mondial de la contrefaçon pèse lourd



223547.jpg

La France et l’Italie font partie des pays les plus touchés par le phénomène de la contrefaçon. (Photo: Shutterstock)

Un rapport de l’OCDE et de l’EUIPO (Office européen pour la propriété intellectuelle) met en avant la santé éclatante du marché mondial de la contrefaçon. Il pèse plus de 460 milliards d’euros par an.

Tout va bien pour le marché de la contrefaçon. Selon un rapport de l’OCDE (Organisation de développement et de coopération économiques) et de l’EUIPO (Office européen pour la propriété intellectuelle), il pèse plus de 460 milliards d’euros par an. Un bilan construit sur base des rapports de près d’un demi-million de saisies douanières.

Ce véritable fléau est en hausse, selon le journal L’Écho, puisque le dernier rapport l’estimait à 338 milliards d’euros. La part de la contrefaçon dans l’économie mondiale est passée de 2,5% en 2016 à 3,3% en 2018! 121 milliards d’euros, soit 6,8% du total des importations au sein de l’Union européenne, sont des contrefaçons.

Aliments et médicaments concernés

Parmi les pays les plus touchés dans le monde, on retrouve les entreprises basées aux USA, en France, en Italie, au Japon, en Corée et au Royaume-Uni. Le Luxembourg n’est pas épargné . Le rapport met aussi en avant que la gamme des produits touchés est de plus en plus large.

Naguère concentrés dans les produits de luxe, les faux sont maintenant aussi présents dans les biens de consommation (jouets, cosmétiques...), les télécoms... Mais le phénomène concerne aussi de plus en plus les médicaments, les aliments et les boissons. Ce qui est encore plus inquiétant.