ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Les artisans de Pâques

La passion chocolatée d’Alexandra Kahn



234024.jpg

Alexandra Kahn a imaginé de nombreuses créations spécialement pour Pâques.  (Photo: Studion Photography)

Alors qu’elle a repris la gestion de Genaveh depuis un an et demi, Alexandra Kahn déborde d’idées. À l’image des œufs et lapins imaginés spécialement pour Pâques. Une des périodes intenses de l’année dans la boutique et l’atelier de Steinfort.

Deuxième fête de Pâques chocolatée pour Alexandra Kahn. L’an dernier, la jeune entrepreneuse (27 ans) venait de reprendre le flambeau de Genaveh quelques semaines plutôt. Les chocolats et autres lapins avaient été fabriqués un peu dans l’urgence.

Mais pour 2019, la chocolaterie a bénéficié du temps de la réflexion pour proposer un assortiment spécialement conçu. 

30% du chiffre d’affaires

À côté des œufs plus classiques mais toujours faits maison, l’entreprise propose des modèles plus grands, façon mendiants: agrémentés de fruits secs qui relèvent le goût des chocolats utilisés.

«On retrouve des éclats d’amandes caramélisées pour le lait; pour le noir, un mélange de fruits secs et confits, et pour le chocolat blanc, ce sont des pistaches grillées qui ornent l’intérieur», détaille Alexandra Kahn à Paperjam.

L’offre variée correspond à l’attente des clients. Pâques correspond à près de 30% du chiffre d’affaires de l’année.

«Notre atelier se situe à côté de la boutique et ce sont les artisans qui vendent directement le chocolat qu’ils fabriquent», poursuit Alexandra Kahn. «Nous ne sommes que cinq actuellement, mais on envisage de renforcer les équipes en période de fêtes.»

Un travail de titans

Car la petite équipe ne chôme pas durant cette période faste. Chaque lapin est peint à la main en plusieurs étapes, entre lesquelles il faut compter sur un temps de séchage avant de reprendre le pinceau. 

234048.jpg

Des éclats croquants qui s’associent avec le chocolat.  (Photo: Alexandra Kahn)

Pour les plus gourmands, Genaveh a produit des «œufs gourmands»: «Ils sont remplis d’œufs et de bonbons en chocolat», précise Alexandra Kahn.

À l’image de ses confrères qui déclinent leur gamme en fonction des saisons ou des fêtes, la chocolaterie de Steinfort a poussé sa réflexion avec une boîte dans les tons bleu magnétique en forme d’œuf. «On y retrouve à l’intérieur différents œufs fourrés au praliné, au caramel ou avec une ganache au chocolat noir», explique la patronne. 

234051.jpg

Une boîte très gourmande qui devrait plaire aux petits comme aux grands.  (Photo: Alexandra Kahn)

Nouveaux points de vente

En 2018, l’entreprise a dépassé les 9 tonnes de chocolats vendus, un chiffre qui devrait être revu à la hausse cette année, quand on sait que, rien que pour la période de Pâques, on dépasse la tonne de matière première.

L’enseigne développe également ses points de vente en proposant ses pralines et œufs dans différentes enseignes, comme Monoprix ou Cactus.

«On est aussi chez Alla Vita, au Pall Center, chez Alinea en centre-ville, au shop de la gare routière à Remich... Sans oublier la boutique de Steinfort ou la boutique en ligne.» Une bonne manière de maximiser les chances de rencontre de nouveaux clients, à Pâques ou plus tard!