LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

ARTS VISUELS

Jeune curation pour expo courte



Les cellules commerciales fermées constituent des espaces de prédilection pour des initiatives artistiques à court terme. Ici, l'oeuvre de Tessy Bauer,  Okulus , 2016. (Photo: Maison Moderne)

Les cellules commerciales fermées constituent des espaces de prédilection pour des initiatives artistiques à court terme. Ici, l'oeuvre de Tessy Bauer, Okulus , 2016. (Photo: Maison Moderne)

Vendredi soir, le nouveau duo de jeunes curateurs Podium dévoilait sa première exposition collective dans un local en travaux de la capitale, mettant en exergue une approche «project space».

Stilbé Schroeder et Vincent Crapon, cofondateurs de Podium, plate-forme expérimentale unique au Luxembourg, souhaitent en effet mettre en avant des possibilités plus dynamiques, réactives et «short term» d’exposition et de projets artistiques grâce à ce genre d’interventions.

«C’est une approche tout à fait complémentaire du travail des institutions culturelles comme le Casino Luxembourg où je travaille et qui s’inscrivent par essence dans des démarches plus étalées dans le temps», précise ainsi Stilbé Schroeder.

Intégralement basée sur la participation volontaire et le prêt gracieux d’œuvres par les artistes, l’exposition «Cherry Pickers» a ainsi montré durant tout ce week-end de Fête nationale les travaux de Laurianne Bixhain, Tessy Bauer, Mike Bourscheid, Hugo Canoilas et bien d’autres, dans un espace commercial en transition, rue du Curé.

Chaque recoin de l'espace a été occupé par une oeuvre du projet collectif Cherry Pickers (Photo: Sasha Rein)

Chaque recoin de l'espace a été occupé par une oeuvre du projet collectif Cherry Pickers (Photo: Sasha Rein)

Si pour l’instant aucun nouveau projet n’est annoncé par le duo de jeunes curateurs, il est à parier que Podium sera à nouveau actif sur la scène luxembourgeoise dès l’automne.