COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

INVESTIR POUR LE LONG TERME

Investir au long terme: pourquoi c’est important?



Les rendements toujours supérieurs des investissements à long terme continuent de rester attractifs Crédit: Capital Group

Les rendements toujours supérieurs des investissements à long terme continuent de rester attractifs Crédit: Capital Group

Les investissements ne sont pas tous risqués et demandeurs de beaucoup de temps, ou du moins pas forcément. Mais nombreux sont les investisseurs qui sont leur propre pire ennemi – ils ont tendance à prendre des raccourcis, à ignorer l'importance de la recherche et à faire, en fin de compte, exactement le contraire de ce qu’ils devraient.

Les différents aspects de l'investissement à long terme vont de la manière dont un investissement est exécuté, au faible taux de rotation du portefeuille, en passant par la manière dont les investissements sont analysés et aux décisions prises quant aux entreprises et aux domaines dans lesquels on compte investir. De nombreux facteurs sont à prendre en compte par les investisseurs qui veulent jouer le jeu sur le long terme. Adopter une perspective à long terme peut paraître banal ou comme étant une philosophie démodée, mais les rendements toujours supérieurs des investissements à long terme continuent de rester attractifs : ils en font la meilleure approche pour certains profils d'investisseurs.

Surfer sur les cycles

« C'est le temps passé sur le marché qui est important, et non pas le temps choisi pour entrer sur le marché », insiste Martyn Hole, directeur des investissements chez Capital Group. « Nous avons beaucoup travaillé sur les études et données académiques disponibles au sujet des investisseurs avec un horizon trop court-termiste. Ayant été impliqué moi-même dans la gestion de portefeuilles pendant 37 ans, j'ai compris combien il est difficile d'entrer et de sortir du marché au bon moment ».

Les investissements à court terme sont plus susceptibles d'être basés sur la dynamique actuelle des prix (« momentum ») et des schémas de trading plutôt que sur des stratégies et une gestion globale à long terme. Dans l'ensemble, il peut être très coûteux d'avoir des perspectives court-termistes pour les investisseurs qui achètent des actions ou des fonds. Il existe des moyens de lisser les fluctuations, mais essayer d'entrer et de sortir au bon moment, de vendre au plus haut et d'acheter au plus bas, n'est pas une stratégie viable pour la grande majorité des investisseurs qui n'a pas les informations et les capacités nécessaires pour y parvenir, et encore moins le temps. Une focalisation excessive sur le marché boursier et la tentative de trouver le bon moment trop souvent peut en fait entraver la réussite. 

Ayant été impliqué moi-même dans la gestion de portefeuilles pendant 37 ans, j'ai compris combien il est difficile d'entrer et de sortir du marché au bon moment
Martyn Hole

Martyn Hole,  Directeur des Investissements,  Capital Group

Les stratégies à long terme, telles qu'une simple stratégie d'achat et de conservation de ses actifs (« buy and hold »), donnent de meilleurs résultats et requièrent peu d’effort de gestion, ce qui est un avantage clair pour la plupart des gens qui préfèrent s’occuper de leur vie plutôt que de leur portefeuille : ces stratégies nécessitent beaucoup moins d’attention que le trading journalier pour rester au courant. Pour ceux qui ont de la patience, il est bien plus important de rester investi et de traverser les cycles de manière sereine sans réagir de façon inadéquate. En outre, la stratégie d’investissement au long terme a également un avantage significatif et souvent sous-estimé dans sa tendance à mieux résister aux récessions et aux marchés baissiers. 

Les coûts du trading excessif

Certains investisseurs individuels font des décisions d’achat et de vente de fonds lorsqu'ils pensent que les prix du marché sont trop élevés ou trop bas. Ces investissements s'accompagnent souvent de coûts de transaction, tels que le coût lié à l’écart entre les cours acheteur et vendeur ou les frais d’entrée. « L'impact des coûts de transaction liés au trading excessif peut avoir une incidence négative sur les rendements à long terme », souligne M. Hole, qui fait office de passerelle entre les équipes de gestion de portefeuilles, les clients et les consultants. 

L'impact des coûts de transaction liés au trading excessif peut avoir une incidence négative sur les rendements à long terme 
Martyn Hole

Martyn Hole,  Directeur des Investissements,  Capital Group

Les entrées et sorties de fonds peuvent aussi avoir des impacts fiscaux : « Par exemple, si vous avez investi dans un fonds, qu'il a bien évolué et que vous avez réalisé une plus-value, la liquidation ou le retrait d’une partie de votre argent risque de créer une obligation fiscale – vous devrez payer des impôts. En revanche, si vous restez investi, vous pouvez différer le paiement de l’impôt et décider du moment où vous voulez toucher la plus-value. Un faible roulement n'est pas un objectif direct pour nous, mais il est lié à la façon dont nous envisageons les entreprises, dans une perspective à long terme, sans nous soucier d'un bon ou d'un mauvais trimestre, voire d'une année. » 

Faire la part des choses entre signal et bruit

Selon M. Hole, ce que vous devriez faire en tant qu'investisseur, c'est dresser un plan et y adhérer, aussi simple soit-il. De nos jours, il y a tant d'informations provenant de nombreuses sources que trouver le signal au milieu du bruit ambiant est devenu un véritable défi. « L'époque où l'on feuilletait le Financial Times tous les matins est révolue », dit-il. Maintenant, il y a un flux constant d’informations provenant de multiples canaux sur de nombreux appareils. « Pouvoir s'asseoir tranquillement et revoir la situation dans son ensemble sans trop se soucier du flux d'informations arrivant minute par minute peut être très utile ». 

Quant au paysage actuel des investisseurs, personne n'a de boule de cristal pour prédire l’avenir – particulièrement dans le contexte actuel de pandémie. « Ce qui est certain, c’est que contrairement à la crise financière mondiale de 2008, nous allons nous en sortir à un moment donné, que ce soit par la vaccination, un traitement ou l'immunité collective. Cela pourrait prendre beaucoup de temps et l’après COVID-19 sera sans doute différent, mais nous nous en sortirons ».

Pour découvrir comment investir à votre tour avec des stratégies à long terme qui font du temps votre allié, cliquez ici.

 Martyn Hole est directeur des investissements “actions” chez Capital Group. Il dispose d’une expérience de 38 ans dans le secteur financier, et a rejoint Capital Group il y a 17 ans. Avant cela, Martyn a travaillé chez JPMorgan AM. Martyn, base à Londres, est diplômé de l’université de Cambridge, et détient un CFA.