PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fintech

programme d’accélération

Gardenia, premier lauréat du Nadifin



254681.jpg

Comment rendre un business plus efficace en analysant des données trop souvent négligées? C’est le projet qui vaut à Gardenia Technologies le premier prix du programme Nadifin. (Photo: Shutterstock)

La fintech londonienne a remporté ce vendredi soir le premier prix du programme d’accélération Nadifin, organisé pour la première fois au Luxembourg avec la Lhoft et Farvest. 100.000 euros d’investissement probablement bienvenus.

«Le programme Nadifin a fourni des outils et des conseils inestimables, grâce à des investisseurs en capital-risque de haut calibre et très expérimentés, ainsi que des collègues entrepreneurs, pour rendre ces objectifs stratégiques déterminés réalisables et percutants.» 

Le cofondateur de Gardenia Technologies, Rupert Schneider, est heureux: sa société londonienne vient de remporter la première session du programme d’accélération financé par MiddleGame Ventures et soutenu par la Luxembourg House of Financial Technology (Lhoft) et Farvest.

La fintech veut améliorer la rentabilité des entreprises grâce à une analyse avancée basée sur les données, au financement du fonds de roulement et à la gestion des risques basés sur le machine learning.

«Nous sommes ravis de la première année de Nadifin. La cohorte était exceptionnellement forte, tous les sponsors pleinement engagés, ainsi que les écosystèmes luxembourgeois et irlandais. La collaboration entre toutes les start-up a été aussi féroce que riche et profonde et le fait que les pairs de la cohorte aient élu Gardenia Technologies  en tant que meilleure start-up témoigne de la puissance du modèle. Félicitations à Rupert... et à tous les participants qui ont fait de Nadifin un tel succès.»

Le CEO de la Lhoft, Nasir Zubairi , s’est félicité de l’arrivée de ce programme au modèle unique au Luxembourg, auquel s’étaient joints Pictet, Fuchs, Telindus, Arendt, Enterprise Ireland, la Fédération irlandaise du secteur bancaire et des paiements, Grant Thornton, WeWork Labs, Amazon Web Services et Stripe.

«Cela met Luxembourg au centre de la carte des fintech et nous sommes déjà impatients de la prochaine saison», a dit le CEO de Farvest, Kamel Amroune.

Pour en savoir plus sur Gardenia Technologies, la Lhoft avait réalisé un «trois questions à » en juin à l’occasion du lancement du programme.