PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Banques

Enquête ABBL

La finance soutenable à l’agenda des banques



239473.jpg

Les dirigeants de la finance au Luxembourg veulent marquer la Place d’une empreinte verte. (Photo: Shutterstock)

Une enquête menée conjointement par l’ABBL et PwC Luxembourg laisse entrevoir une réelle motivation des dirigeants des institutions financières de la Place à développer la finance soutenable.

Pour protéger la planète d’une catastrophe climatique, des moyens financiers énormes seront nécessaires durant des décennies afin de transformer fondamentalement notre modèle de société. Les experts semblent d’ailleurs être d’accord sur une moyenne de 2.300 milliards de dollars d’investissement par an.

Selon une enquête menée conjointement par PwC Luxembourg et l’ABBL, et présentée ce 14 mai en soirée dans le cadre du PwC Green Finance Day, les responsables des institutions financières luxembourgeoises sont prêts à relever le défi et à contribuer à ces impératifs.

Pour sa première édition, l’ABBL Sustainable Finance Survey a obtenu les réponses de 70 CEO de la Place. À l’unanimité, ils reconnaissent l’intérêt de développer une finance soutenable. 72% d’entre eux confirment d’ailleurs avoir déjà pris des mesures dans ce sens.

Tirés par la clientèle

Parmi ceux qui ne l’ont pas encore fait, les justifications sont diverses: 44% estiment manquer de moyens financiers ou d’expertise; 13% pointent un manque de soutien de la maison mère et 6% n’y voient pas de profits à réaliser.

Mais l’enquête montre aussi que c’est vraiment le consommateur qui pousse les institutions financières à réagir. Parmi les répondants qui ont pris des initiatives de développement de la finance soutenable, 56% notent qu’elles ont été mises en place à la suite de demandes de la clientèle.

La moitié des répondants (51%) disent aussi qu’ils veulent contribuer au développement d’une économie soutenable au Luxembourg, tandis que près d’un tiers espèrent pouvoir se démarquer de la concurrence ou dégager de nouvelles sources de revenus.

Enfin, parmi les produits déjà développés, les plus largement distribués sont les fonds d’investissement responsables. 78% des CEO contactés confirment en proposer. Mais l’enquête montre aussi un potentiel important pour les prêts verts, alors que les produits d’assurance et la microfinance sont à la traîne.