BRAND VOICE — PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

La Financière de l’Échiquier

La finance, un allié de la biodiversité



La finance a un rôle crucial à jouer pour préserver la biodiversité en dirigeant les capitaux vers les entreprises les plus responsables. (Photo: La Financière de l’Échiquier)

La finance a un rôle crucial à jouer pour préserver la biodiversité en dirigeant les capitaux vers les entreprises les plus responsables. (Photo: La Financière de l’Échiquier)

Nous en sommes convaincus, la finance a un rôle crucial à jouer pour préserver la biodiversité en dirigeant les capitaux vers les entreprises les plus responsables. Si la prise de conscience du risque financier engendré par la perte de biodiversité émerge, aborder cet enjeu s’avère complexe.

Conscience et mobilisation

L’enjeu est de taille. De nombreuses industries dépendent des services écosystémiques, de l’agriculture à l’industrie textile. La finance se mobilise, à l’image de l’initiative collaborative Finance for Biodiversity Pledge, lancée en 2020, qui regroupe aujourd’hui 89 signataires représentant 13 000 milliards d’euros d’AUM. Dans ce cadre, La Financière de l’Echiquier (LFDE) s’est engagée à intégrer les critères de biodiversité dans ses analyses et à mesurer l’impact [1] de l’ensemble ses investissements d’ici 2024.

Investisseurs responsables depuis plus de 30 ans, nous publions depuis 2021 l’empreinte biodiversité de nos principaux fonds. Une 1e étape permettant d’appréhender ce risque encore peu connu, connexe au climat, et dont l’impact financier est important à moyen et long terme. Notre stratégie dédiée à la transition écologique s’est également récemment enrichie, en renforçant les critères liés à la biodiversité. Nous y avons renforcé les critères liés à la biodiversité, à l’issue de travaux avec nos parties prenantes du monde académique, scientifique, financier, et intégré 2 Objectifs de Développement Durable (ODD) liés à la biodiversité, l’ODD 14 Vie aquatique et l’ODD 15 Vie terrestre. Ils s’ajoutent aux ODD déjà pris en compte pour le Climat, l’ODD 7 Energie propre et d’un coût abordable et l’ODD 11 Villes et communautés durables.

Solutions et accompagnement

Nous ne basculerons pas dans un monde neutre en carbone, protecteur de la biodiversité en un jour. C’est pourquoi il est important de soutenir des solutions adaptées aux besoins de l’économie réelle mais aussi les entreprises qui amorcent leur transition.

La vocation d’Echiquier Climate & Biodiversity Impact Europe [2] est de répondre au défi climatique et de contribuer à la protection de la biodiversité en accompagnant notamment les entreprises. Nous  cherchons à identifier si l’entreprise est dépendante et/ou impacte la biodiversité, en évaluant  notamment sa feuille de route et en analysant les pressions exercées sur la biodiversité (pollution, déforestation…).

Notre stratégie cherche à sélectionner des entreprises apportant des solutions concrètes, comme AKER CARBON CAPTURE [3] , leader norvégien de la capture du CO2, ou CORBION, qui contribue notamment à enrayer la pollution plastique, avec des technologies de substitution. Nous sélectionnons également des entreprises pionnières dotées de stratégies ambitieuses y compris dans des secteurs pas ou peu représentés dans la plupart des fonds traditionnels. Leur impact systémique touche en effet tout leur écosystème.  

L’ADN d’Echiquier Climate & Biodiversity Impact Europe est l’accompagnement des entreprises, maillons essentiels de la protection de la biodiversité. A travers NESTE, par exemple, raffineur finlandais qui a conçu un diesel renouvelable qui réduit jusqu’à 90% les émissions de gaz à effet de serre par rapport au diesel classique. Enfin, nous accompagnons également dans le temps, les entreprises venant d’amorcer leur transition, nous fixons notamment des axes de progrès partagés, suivis dans le temps.

Selon le Forum économique mondial [4] , 50% du PIB mondial dépendent de la biodiversité, l’enjeu est de taille, mais il est encore temps d’agir.

[1] L’attention de l’investisseur est attirée sur le fait qu’investir dans une stratégie d’impact ne génère pas d’impact direct sur l’environnement et la société, la stratégie cherche à investir dans les entreprises répondant aux critères précis de la stratégie.

[2] Les principaux risques du fonds sont le risque de perte en capital, le risque actions, le risque de change et de gestion discrétionnaire. Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire les documents réglementaires (prospectus et DICI) sur www.lfde.com . La société de gestion peut décider de mettre fin aux accords de commercialisation de ses organismes de placement collectif conformément à l'article 93 bis de la directive 2009/65/CE et à l'article 32 bis de la directive 2011/61/UE.

[3] Les valeurs sont citées à titre d’exemple, leur présence dans le fonds n’est pas garantie.

[4] Rapport Risques Globaux, 2021