ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Saga

Famille Muller et Fischer, au four et au moulin



Fischer compte aujourd'hui plus de 70 points de vente. (Photo: Fisher)

Fischer compte aujourd'hui plus de 70 points de vente. (Photo: Fisher)

L’histoire des familles Muller et Fischer est celle d’une meule qui se transforme en moulin, et de farine qui se transforme en success-story.

-1704: Philippe Bacchus, ancêtre de la famille Muller, achète une meule de pierre et des droits de mouture. La famille Muller achète les moulins de Dommeldange en 1863.

-1917: Les frères Muller – Edmond, Joseph et Georges – achètent les moulins de Kleinbettingen et d’Arlon.

-1950: La nouvelle génération se forme. Jean (fils d’Edmond) et son cousin Jacques (fils de Joseph) multiplient les initiatives pour se faire connaître auprès des paysans.

-1963: Actionnaire chez KBL, Jean succède à son père au comité de direction et s’investit à la Fedil. Il rencontre Joe Fischer et investit dans sa boulangerie industrielle.

-1971: Création de Panelux-Fischer, le premier groupe de boulangerie au Luxembourg qui compte la société de boulangerie et la société de meunerie, les Moulins de Kleinbettingen.

-Années 1980: Joe est l’un des premiers en boulangerie à appliquer le procédé de congélation, et s’ouvre à l’export, ce qui le hisse parmi les ténors européens.

-1999: Lancement du programme «Produit du terroir» pour sélectionner et cultiver les meilleures qualités de blé. La production s’intensifie.

-2003: La présence de Fischer se renforce. Les magasins se transforment progressivement en «bakery coffee shops». En 2007, un nouveau moulin triple la production.

-2011: Le groupe est séparé en deux entités: Panelux pour la production, avec Patrick Muller et Manou Emringer en tant que co-CEO, et Fischer pour la distribution, avec Carole Muller à sa tête.