POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Du challenge à la solution

Encourager la diversité



226402.jpg

IMS a choisi de lutter contre l'homophobie et la transphobie en sensibilisant les entreprises sur le sujet. (Photo: Shutterstock)

Tous les mois, dans Paperjam, une entreprise du Grand-Duché se met au défi de résoudre un challenge et nous livre les solutions à adopter, afin d’y parvenir. Aujourd’hui, IMS nous propose ses moyens de lutte contre les discriminations à l’encontre des personnes LGBTI au sein des entreprises.

Cet article est paru dans l’édition d’avril 2019 de  Paperjam .

Entreprise: IMS – Inspiring More Sustainability

Fondation: 2007

Secteur d’activité: responsabilité sociétale des entreprises

Challenge: inclusion des personnes LGBTI

Si le Luxembourg semble être très ouvert d’esprit en ce qui concerne l’intégration des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes (LGBTI) au sein des entreprises, ce n’est pas toujours le cas. Cette minorité invisible et sujette aux discriminations peut se sentir rejetée dans le milieu professionnel. IMS s’est lancé le défi de détricoter les idées reçues et combattre l’homophobie et la transphobie grâce notamment à une charte sur la diversité.

Méthode: sensibiliser les entreprises

IMS a lancé un atelier de co-création sur cette thématique pour inciter les entreprises membres à se sensibiliser sur le sujet. Tous les participants ont été invités à contribuer à des réflexions collaboratives pour l’inclusion des personnes LGBTI. Le but étant d’obtenir in fine un recueil de bonnes pratiques et d’outils concrets pour aider la vie de l’entreprise, dans le cadre de la politique de diversité globale de celle-ci.

Solution: miser sur la communication

Plusieurs pistes ont ainsi été dégagées: s’assurer que les recruteurs sont formés aux questions de diversité; choisir d’être inclusif dans les événements d’entreprise, en invitant tous les couples sans préciser le genre; former les managers et DRH pour réintégrer un employé dans sa nouvelle personnalité dans le cas des personnes transgenres. L’une des entreprises participantes a même créé un réseau interne pour les salariés LGBTI. Il existe également un réseau interentreprises qui a été créé il y a un an: Luxembourg Professional LGBT+ Allies Association.

ROI: performance décuplée 

Les bénéfices sont multiples pour les collaborateurs et pour l’entreprise. Cela améliore le bien-être au travail. La possibilité d’être soi-même permet une meilleure entente dans l’équipe. C’est un enjeu de performance aussi. Un employé LGBTI qui n’a pas fait son coming out perd 32% de productivité. On estime qu’il y a entre 5 et 10% de LGBTI parmi les employés luxembourgeois. Pour les autres, cela permet d’avoir une plus grande richesse de points de vue. Enfin, pour l’image de l’entreprise, c’est très positif. La firme peut attirer et retenir des talents et des profils plus riches. Elle s’ouvre aussi à un nouveau marché avec tout le pouvoir d’achat de la communauté LGBTI.