BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

EDITUS

Editus lance deux nouvelles solutions pour accélérer la digitalisation des TPE/PME



La particularité revendiquée par Editus est de proposer différentes gammes de services et d’accompagnements selon la taille de l’entreprise, son secteur d’activité, ses besoins ou encore ses ressources. (Photo: Editus Luxembourg)

La particularité revendiquée par Editus est de proposer différentes gammes de services et d’accompagnements selon la taille de l’entreprise, son secteur d’activité, ses besoins ou encore ses ressources. (Photo: Editus Luxembourg)

«Le marketing qui vous ressemble» était le slogan choisi par Editus lors de son repositionnement en juin dernier.

4 mois plus tard, la filiale de POST Group Luxembourg renforce son message grâce au lancement de ses solutions innovantes mySite & myShop pour aider les entreprises luxembourgeoises à se lancer dans l’e-commerce et être plus visibles sur les moteurs de recherche.

La particularité revendiquée par Editus est de proposer différentes gammes de services et d’accompagnements selon la taille de l’entreprise, son secteur d’activité, ses besoins ou encore ses ressources.

«L’objectif pour Editus est de s’adapter aux besoins réels de chaque entreprise en proposant des solutions pertinentes, personnalisées, qui répondent à l’évolution des usages de consommation», explique Hugues Langlet, CEO d’Editus.

Aider les TPE/PME à répondre aux exigences de Google avec Editus mySite

Plus de 76% des consommateurs effectuent une recherche sur le web avant de réaliser un achat ou de prendre contact avec un professionnel. Avoir un site internet ne suffit plus, le véritable enjeu est le référencement.

«Plus de 85% des entreprises au Luxembourg sont des entreprises de moins de 10 salariés. Très souvent, le dirigeant de l’entreprise est seul pour gérer la promotion de son activité. Il n’a ni le temps ni les ressources nécessaires pour répondre à tous les critères de référencement imposés par les moteurs de recherche! Parfois, il est accompagné d’une personne en charge de la communication qui a un périmètre d’activité très large et pas forcément l’ensemble des compétences techniques nécessaires… Lorsque l’on sonde nos 10.000 clients, tous s’accordent sur les freins liés à la gestion d’un site: connaissance, temps, compétences… mais on s’aperçoit surtout que l’usage d’un site internet et ses objectifs sont différents d’une entreprise à l’autre. C’est pourquoi nous avons développé une gamme de sites évolutive en fonction des objectifs et des ressources des entreprises», développe Hugues Langlet.

Editus mySite se distingue donc par deux offres dépendant des objectifs marketing d’une entreprise. D’un côté, l’offre «Essential», pour les entreprises qui ont un périmètre d’activité très local et qui ont simplement besoin d’être mises en avant lors d’une recherche locale du type «Boulangerie à Merl» sur Google ou un autre moteur de recherche.

«Ici, nous ciblons principalement les chefs d’entreprise, artisans, commerçants qui sont seuls et qui n’ont pas le temps de se consacrer à leur marketing. Nous leur offrons un site clé en main doté de fonctionnalités de contact, de réservation ou d’achat en ligne, et nous nous chargeons de sa diffusion sur plus de 20 plateformes, dont les moteurs de recherche», explique Sébastien Goubrievsky, directeur marketing d’Editus.

De l’autre côté, l’offre Editus mySite «Unlimited » s’adressera aux entreprises qui souhaitent faire rayonner leur savoir-faire dans un périmètre plus large, et ont besoin d’être trouvées sur les moteurs de recherche à partir de requêtes spécifiques des internautes sur un produit ou un service.

 «Dans ce cas, nous offrons toujours un site et un service clé en main, mais nos clients bénéficieront de modules supplémentaires et de fonctionnalités nécessaires pour attirer plus de visiteurs sur leur site, retenir leur attention, collecter leurs informations et entretenir le contact avec eux une fois qu’ils quittent le site», poursuit Sébastien Goubrievsky.

Un focus particulier sur l’e-commerce local avec Editus myShop

L’e-commerce est un sujet au cœur des tendances au regard de l’importance que prend la vente en ligne dans le monde et du contexte lié au Covid-19 qui a obligé de nombreux commerces locaux à trouver des solutions digitales pour pérenniser leur activité.

En 2019, selon une étude Eurostat, à peine 13% des Luxembourgeois faisaient leurs achats en ligne. Des chiffres qui n’incitaient pas les commerçants locaux à franchir le cap de la vente en ligne. Or, en 2021, ce chiffre est passé à 76%, conséquence directe du confinement et des restrictions sanitaires.

Alimentaire, prêt-à-porter, maroquinerie, produits de beauté, matériel… Toutes les entreprises sont concernées. Cependant, passer à la vente en ligne suscite beaucoup d’interrogations et peut parfois faire peur aux petites structures qui n’ont ni le temps ni les ressources à consacrer à cela.

«Près de 30% de notre portefeuille clients est composé de commerçants qui ont été directement impactés par la fermeture de leurs boutiques. Digitaliser leur point de vente était indispensable pour maintenir une activité. Il nous fallait réagir en créant, en plus de nos offres de mise en relation, des produits leur permettant de générer du chiffre d’affaires direct», déclare Hugues Langlet.

Editus a donc lancé la solution clé en main Editus myShop . Les commerçants peuvent obtenir une boutique en ligne en moins d’un mois. Celle-ci intègre différentes options de paiement et de livraison qui permettent aux professionnels d’avancer étape par étape. Ils peuvent gérer leur catalogue et leurs stocks à partir de leur smartphone. La relation client est automatisée et leur boutique en ligne est poussée sur  Editus.lu  mais aussi sur leurs réseaux sociaux afin d’en démultiplier la visibilité. 

«Aujourd’hui, les entreprises utilisant myShop génèrent près de 850 commandes en ligne par mois et ont vendu déjà plus de 21.000 articles en quelques mois de tests», détaille Sébastien Goubrievsky.

Par ailleurs, Editus souhaite s’impliquer plus activement et globalement en faveur de l’e-commerce local. Dans le but de mieux comprendre les besoins des consommateurs, l’entreprise lance une enquête publique sur les tendances de consommation 2021 au Luxembourg . Les premières réponses révèlent que les résidents luxembourgeois seraient prêts à acheter local et en ligne, mais ils jugeraient l’offre locale encore trop peu représentée sur le web…

Une aubaine donc pour les commerces locaux qui ont désormais une solution en réponse!

Vous aussi, participez à l’enquête juste ici .