BRAND VOICE — COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Ressources humaines

Alias mediation

Devenir médiateur, une formation au long cours



265969.jpg

Arnaud Despinoy au Workshop Paperjam Club. (Photo: Jan Hanrion/Maison Moderne)

Face aux nombreux dysfonctionnements interactionnels quotidiens, personnels ou professionnels, les médiateurs sont formés pour aider les personnes à trouver une issue aux situations rencontrées. Mais la seule formation à la médiation est-elle suffisante?

Alors qu’une violence déraisonnée s’octroie une place importante dans notre société, la médiation tente d’apporter un espace où cette communication jusqu’alors rompue va pouvoir reprendre sa place et permettre à chacun de s’exprimer. Appréhender les relations humaines, découvrir l’humain dans ses (dys)fonctionnements tant neuronaux que philosophiques qui défient les phénomènes sociaux-logiques, c’est ça aussi, la médiation 2.0. Concilier tout un savoir pour savoir (ré)concilier.

La médiation est un art, et il faut se réinventer sans cesse

Devant la complexité des relations humaines, la médiation 2.0 requiert des outils qui évoluent sans cesse. Enseigner l’art de la médiation, c’est un peu comme enseigner les arts chinois, ceux qui œuvrent pour le non-combat, pour l’écologie des ressources naturelles de l’être humain au profit de l’amélioration de la relation ou du règlement de la situation. Tel un artisan, le médiateur sculpte de sa passion le dessein d’autrui.

La pluridisciplinarité du médiateur est un gage d’expertise. Pratiquer sans une grande diversité d’outils et de pratiques, c’est comme enseigner aujourd’hui la mécanique automobile sur des moteurs de Renault 12 ou de Peugeot 504. La complexité des systèmes et des interconnexions oblige à faire évoluer notre caisse à outils en permanence. C’est une question de savoir-faire, de curiosité et d’humilité.

La neutralité

La souffrance du médié l’amène parfois à exprimer ses émotions de façon très explicite. Étrangement, vous percevez un malaise intérieur, un goût de déjà-vu, une boule au ventre qui vous tiraille. Et puis, cette larme qui coule le long de votre joue. Le récit de cet(te) inconnu(e) pourrait être le vôtre. Sacrés neurones miroirs! Le médiateur 2.0 doit apprendre à gérer ses émotions, parfois même à les compartimenter, tel un agent du FBI ou de la CIA.

L’impartialité

Vous écoutez cet homme vous décrire la façon dont il bat sa femme et humilie ses enfants. Il tente encore de vous convaincre que les bons à rien n’ont que ce qu’ils méritent. Ce salarié tente de vous rallier à sa cause du «j’m’en fous, c’est pas ma boîte». Et quoi penser de cette odeur d’alcool qui sort de sa bouche et qui commence à envahir la pièce? Autant de pièges qui sont autant d’a priori et de leviers de partialité contre lesquels il va falloir lutter. Quel travail avez-vous fait sur vous-même pour y parvenir?

L’objectivité

Le premier médiateur d’un service est le manager, l’encadrant, l’autorité directe. Sa responsabilité est d’accompagner et de faire progresser son équipe, en toute objectivité. Facile à dire! Le challenge pour les managers est d’introduire la compétence relationnelle dans l’évaluation des comportements de leurs collaborateurs, comme dans leur propre comportement, d’ailleurs. Quel transfert pédagogique allez-vous réaliser auprès de ce manager si vous n’avez pas vous-même vécu pareilles situations?

Vers un renouveau de son être. Avant de choisir de vous former à la médiation, pensez surtout à rencontrer vos animateurs, à leur poser des questions sur leurs compétences, leurs diplômes, etc. Ce qu’ils auront à vous apprendre doit aller au-delà du programme et du simple marketing d’un produit. Vous allez vous engager dans un processus transformatif. Certains vous diront que devenir médiateur(e) a changé leur regard sur le monde, et ils auront raison. Mais changé comment? Abrutis par un gourou ou transformé(e), épanoui(e) et enjoué(e) à l’idée de pouvoir maintenant contribuer à l’amélioration des relations humaines et sociales? Ce que vous découvrirez sur la nature humaine vous en apprendra également sur vous-même. Tel le phénix …

Découvrez Alias Mediation