LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Culture

La musique bourgeonne



Iyeoka mêle sa poésie au jazz, au blues, au funk et au gospel. (Photo: D.R.)

Iyeoka mêle sa poésie au jazz, au blues, au funk et au gospel. (Photo: D.R.)

Une fois de plus, le festival de musique jazz et world Printemps Musical organisé par le Luxembourg City Tourist Office présente une affiche prestigieuse avec des stars et des découvertes.

Cette année, le festival accorde une grande importance aux musiciens qui viennent à Luxembourg pour présenter leurs dernières créations. À travers diverses salles de la capitales (Den Atelier, Conservatoire de la Ville, Centre Culturel et de Rencontre Abbaye de Neumünster et Philharmonie), c’est toute la diversités des musiques du monde qui sont à notre portée. Gros plan sur deux grandes dames au programme.

Iyeoka

C’est une chanteuse puissante dont les prouesses lyriques et le talent vocal évoquent l’esprit de figures bouleversantes : Nina Simone, Sade, Lauryn Hill et Amy Winehouse. Conteuse dans l’âme, ses paroles emplies d’espoir jaillissent du plus profond de son être pour créer une dynamique basée sur la vérité. Les mots chantés se transforment en dons uniques et émotionnellement complexes à son public, qui abordent de très nombreuses questions, l’amour, les femmes, la culture, la lutte et les relations humaines.
Poétesse et artiste-interprète, Iyeoka Ivie Okoawo canalise sa culture et les influences de ses ancêtres dans un message plein d’espoir et d’authenticité de guérison par la puissance de l’instant présent.
Vendredi, le 11 avril à 20h30 à l’Atelier

Angélique Kidjo

« Eve » est une ode à toutes les femmes d’Afrique, à leur incroyable force, leur fierté et leur sourire, même lorsque la vie est dure. Et le sujet incarne bien l’engagement d’Angélique Kidjo puisque Time Magazine l’a appelé ”première diva de l'Afrique”. La BBC l'a inclus dans sa liste des 50 personnalités les plus emblématiques du continent, et en 2011, The Guardian l’a décrite comme une de leurs Top 100 des femmes les plus inspirantes au monde. Forbes Magazine a classé Angélique comme la première femme dans sa liste des célébrités les plus influentes en Afrique. En janvier 2014 sera également publié le premier livre d’Angélique, un mémoire intitulé « Spirit Rising: My Life, My Music”.
En tant qu'interprète, la voix remarquable de Angélique Kidjo, sa présence scénique et la maîtrise de plusieurs langues et cultures ont gagné le respect de ses pairs et élargi sa notoriété à travers le monde. Elle croise les traditions ouest-africaines de son enfance au Bénin avec des éléments de r&b américain, funk et jazz, ainsi que les influences d'Europe et d' Amérique latine.
Mardi, le 29 avril à 20h30 à l’Atelier

Tout le programme sur www.printempsmusical.lu