LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

les bons plans de l’été

Depuis 35 ans, Rossignol est la Mecque du jazz



Le Gaume Jazz Festival fêtera son 35e anniversaire ces 9, 10 et 11 août à Rossignol, petit village de la Gaume belge. Pour l’occasion, il s’est offert la venue d’une vedette mondiale: l’organiste Rhoda Scott.

Le Luxembourg belge n’est pas qu’une merveilleuse terre de vacances, comme le proclamait en son temps la publicité. C’est aussi une merveilleuse terre pour les amateurs de jazz et de blues.

Les 2, 3 et 4 août, le Gouvy Jazz & Blues Festival célébrait ses 40 ans. À Sterpigny, village ardennais pas nécessairement facile à situer sur une carte, sont passés des «monstres» comme le Duke Ellington Orchestra, Dizzy Gillespie, Bill Evans, Dexter Gordon, Art Farmer, mais aussi les mythiques Canned Heat, Ana Popovic ou Ten Years After. Parfois pour une date unique dans le Benelux, par amitié pour Claudy Lentz, le patron de cet événement inimité et sans doute inimitable.

Une renommée internationale

En Gaume, ce sont ces 9, 10 et 11 août que le Gaume Jazz Festival fêtera son 35e anniversaire. À Rossignol, village pas nécessairement plus facile à situer sur une carte, on a aussi réussi le tour de force d’attirer les plus grands noms mondiaux du jazz et du blues, au point de parfois «guerroyer» avec le voisin ardennais, notamment quand le malheur a voulu que les deux événements tombent le même week-end. Toots Thielemans, comme à Gouvy d’ailleurs, y avait ses habitudes. Philip Catherine, Aka Moon ou Steve Houben de même. Sans oublier une liste interminable de vedettes américaines, très vite séduites par le professionnalisme de Jean-Pierre Bissot et des Jeunesses musicales du Luxembourg.  Et pour le coup, parfois, on vient de très loin pour profiter de la Gaume et du Gaume Jazz Festival, dont la renommée dépasse désormais les limites européennes.

Elle a joué avec Ray Charles et Ella Fitzgerald

À événement exceptionnel, affiche exceptionnelle . Pour ses 35 ans, le Gaume Jazz Festival a donc invité Rhoda Scott, un nom mythique parmi les organistes de jazz, connue aussi pour jouer pieds nus. Découverte par Count Basie, elle a joué au fil de sa carrière avec Ray Charles, George Benson, Sarah Morrow ou Ella Fitzgerald.  À ne pas manquer vendredi soir.

Samedi, c’est Lenine, vedette brésilienne, qui sera la toute grande attraction de la soirée. Tandis que Thomas de Pourquery, saxophoniste et percussionniste, tentera de conquérir la Gaume après être déjà une vedette en France, recevant notamment les Victoires du jazz en 2014 et 2017.