ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Un nouveau président pour la Fédération des Jeunes Dirigeants



Paperjam

Tout en préservant les principes fondateurs de la FJD qui furent d'offrir à ses membres un forum de rencontre, d'échanges et d'initiatives, Pierre Ahlborn a souhaité placer sa présidence sous le signe de l'ouverture en matière de recrutement de nouveaux membres.

Il a ainsi été tenu compte de changements intervenus dans le tissu économique tels l'émergence de petites entreprises nouvellement créées ; l'atténuation des frontières entre artisanat, commerce, entreprises de services et industrie ; un management de plus en plus international ; et une mobilité de l'emploi accrue. Ces paramètres ont servi de fil conducteur à l'admission de 21 nouveaux membres qui sont venus porter le nombre de membres actifs à 143. Deux cents « anciens » -soit 12 de plus qu'en 2001- ont continué de se tenir informés des activités de la FJD.

La seconde innovation majeure de ce 25ème exercice fut l'organisation d'une journée plénière à Mondorf-les-bains ayant permis la présentation et la confrontation des résultats des groupes de travail mis en place autour du thème « Luxembourg 700.000 habitants ». Cette problématique largement débattue dans différents cercles extérieurs à la fédération y a été abordée sous cinq angles distincts : « Faut-il simplement doubler nos infrastructures - » ; « Comment faire vivre l'entreprise à l'école - » ; « Environnement et développement durable » ; « Secteur financier : une industrie diversifiée » ; « Luxembourg et ses régions voisines : avons-nous des intérêts communs ? ».

Les visites d'entreprises ont cette année encore recueilli l'intérêt d'un grand nombre de membres qui ont ainsi pu rencontrer, sur leur lieu de travail, les dirigeants de l'Imprimerie Saint Paul, des Studios Delux ?en présence de représentants du monde de l'Audiovisuel?, du groupe Bernard Massard et des Carrosseries Comes & Cie.

Cet intérêt pour le tissu économique luxembourgeois s'est encore traduit par la participation de la FJD au « Forum des mini-entreprises et de l'esprit d'entreprendre » organisé par le Ministère de l'Education Nationale.

Avec cette même volonté de faciliter les rencontres avec les responsables politiques et économiques du pays, la FJD a organisé plusieurs dîners-débats dont l'un avec le Bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Paul Helminger qui a présenté « (sa) ville, (sa) passion, (sa) vision » ; l'autre avec Marie-Jeanne Chèvremont, Senior Partner de PriceWaterhouseCoopers Luxembourg qui a permis de mieux comprendre le fonctionnement et la stratégie d'un « big five ».

Le voyage d'étude de la FJD a cette année conduit ses membres à Berlin où ils ont notamment pu s'informer sur le développement économique de la ville, son architecture et visiter les installations de plusieurs entreprises de renom.

En fin de séance, les comptes de l'exercice écoulé ont été approuvés et il appartint au nouveau Président, Dieter Eixler de présenter son équipe et les grandes lignes de son programme. Le conseil d'administration de la FJD pour 2002/2003 sera ainsi composé de : Dieter Eixler, Président ; Pierre Ahlborn, Président sortant ; Guy Weicherding, Trésorier ; et Jean-Marc Fandel, Secrétaire Général. Le Comité de Direction réunira Marc Giorgetti (groupes de travail) ; Yves Germeaux (« Journée FJD ») ; Pit Hentgen (recrutement et formation) ; Lou Scheider (Communication) ; Thierry Wagner (site internet) ; Marc Lemmer (relations nationales et internationales) et Nico Biever (éducation et esprit d'entreprise).

L'assemblée générale s'est achevée par une réception au Musée National d'Histoire et d'Art, rehaussée par la présence de SAR le Grand-Duc Henri.