ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

«Qualifications, recrutements et formations 2013»



 (Photo: Étienne Delorme / archives)

(Photo: Étienne Delorme / archives)

La Copas, engagée dans la voie de la prévention du chômage en général et du chômage des jeunes en particulier, vient de réitérer pour la deuxième fois une enquête annuelle relative aux qualifications les plus représentées dans le secteur des aides et soins et social et aux besoins en recrutement, portant sur l’année 2013.

Celle-ci a pour objectif de suivre l’évolution des qualifications au sein du secteur, d’identifier les formations en cours et les besoins en recrutement, et, partant, parvenir à une meilleure adéquation entre l’offre et la demande de formation. Il s’agit, en effet, de s’assurer que la formation professionnelle initiale permette aux jeunes d’acquérir les qualifications recherchées dans le futur, compte tenu de l’évolution du secteur.

Les données de l’enquête donnent d’ailleurs une bonne représentativité du secteur puisqu’elles correspondent à plus de 90% du volume du personnel des membres de la Copas.

En ce qui concerne tout d’abord la situation en fin d’année 2012, on constate que sur les plus de 10.000 salariés employés par les membres de la Copas, près de 7.100 personnes ont une qualification en soins, pédagogique, socio-éducative ou thérapeutique.

Les besoins en recrutement

Afin de déterminer les besoins en qualification, les membres de la Copas (maisons de soins et centres intégrés pour personnes âgées, réseaux d’aide et de soins à domicile, handicap, psychiatrie extrahospitalière) ont été interrogés sur leurs prévisions d’embauches dans un avenir proche.

En ce qui concerne ces projections, les résultats de l’enquête «Qualifications, Recrutements et Formations 2013» font apparaître que les besoins en recrutement pour l’année 2013 sont très élevés notamment pour la qualification de l’aide soignant et de l’ASF (aide sociofamiliale).

Ainsi, les besoins estimés en recrutement par qualification tous secteurs confondus s’élèvent à près de 600 salariés. Les qualifications les plus demandées sont les suivantes (dans l’ordre décroissant):

  • l’aide soignant: environ 260 personnes
  • l’ASF: environ 115 personnes
  • l’infirmier diplômé: environ 105 personnes
  • l’éducateur diplômé: environ 50 personnes
  • l’auxiliaire de vie: environ 45 personnes

Le secteur social, des aides et soins représente ainsi un secteur avec de bonnes perspectives d’emploi dans des domaines diversifiés, et ce à différents niveaux de qualification.

La participation des employeurs à l’effort de formation des apprentis ou des salariés

Si les prestataires expriment un besoin certain de personnel qualifié, ils ne s’engagent pas moins dans la formation. D’une façon générale, les employeurs du secteur social, des aides et soins, ont participé à la formation de près de 400 salariés ou apprentis en 2012, dont:

  • ASF: plus de 180 personnes en cours de formation (1re et 2e année) et actuellement 160 salariés en attente d’inscription sur la liste d’attente.
  • auxiliaire de vie:

    • 72 personnes en contrat d’apprentissage en formation initiale;
    • 23 personnes en contrat d’apprentissage en formation adulte;
  • aide-soignant:

    • près de 60 personnes en formation cours d’emploi adulte
    • près de 40 en stage de reconnaissance ou d’homologation du diplôme (dont stages à réaliser);
  • autres formations en cours d’emploi: 4 pour l’éducateur gradué, 7 pour l’infirmier gradué (à l’étranger).

Par ailleurs, il existe une réelle volonté des membres de la Copas de participer à la formation professionnelle des jeunes et à la lutte contre le chômage. Il en va de la responsabilité sociale de l’entreprise et le secteur est conscient qu’il doit y contribuer pleinement, même si cela demande un investissement important en encadrement et que les membres de la Copas regrettent parfois une certaine lourdeur du système.

Dans ce sens, il convient de préciser que la Copas est généralement très favorable aux formations en cours d’emploi et pourrait même envisager que des formations en cours d’emploi soient également proposées pour les qualifications de l’infirmier et de l’éducateur.

Parallèlement, et pour faire suite aux premières conclusions de l’enquête de 2011 qui laissait entrevoir que le secteur des aides et soins, tout comme certaines professions, étaient mal connues, une campagne d’information et de sensibilisation des élèves aux professions les plus représentées a été réalisée auprès de 6 lycées (Lycée Bel-Val, Lycée Ermesinde, Lycée Technique Michel Lucius, Lycée Nic Biever, Lycée Technique Bonnevoie, Uelzecht-Lycée) en début d’année 2013.

Cette campagne d’information a été réalisée en partenariat avec les différents lycées lors de journées portes ouvertes ou journées de l’orientation avec le soutien des collaborateurs des membres de la Copas qui sont venus y parler de leur quotidien de professionnels du secteur des aides et soins (infirmier, aide soignant, ASF, éducateurs, psychologues, assistant social, etc.) et ont pu répondre directement aux questions de près de 280 jeunes.

Finalement, l’enquête réalisée servira d’indicateur précieux aux jeunes et à leurs parents, au corps enseignant ainsi qu’aux services d’orientation scolaire et professionnelle afin de connaître les qualifications recherchées dans un avenir proche. Elle permet, par ailleurs, à tous les acteurs impliqués d’adapter davantage la politique de la formation professionnelle à la réalité économique.