POLITIQUE & INSTITUTIONS

Le projet de supercalculateur européen en bonne voie



Le projet ICPEI sur la mise en place d’un supercalculateur est en bonne voie. (Photo: paperJam / Archives)

Le projet ICPEI sur la mise en place d’un supercalculateur est en bonne voie. (Photo: paperJam / Archives)

Le commissaire européen Günther H. Oettinger et le vice-Premier ministre luxembourgeois et ministre de l’Économie, Étienne Schneider, viennent de cosigner un article sur le blog de la Commission européenne. Ils y donnent les grandes lignes de la suite du projet ICPEI (Important Project of Common European Interest) sur la mise en place en Europe d’un supercalculateur (HPC) et d’applications «big data» compatibles.

L’Europe ne compte à ce jour qu’un seul supercalculateur classé dans le top 10 mondial dominé par la Chine, et dans lequel les USA comptent cinq installations. «Nous devons unir nos forces en groupant des financements régionaux, nationaux et européens pour couvrir l’investissement nécessaire pour développer cette technologie HPC», soulignent les deux auteurs.

Comme annoncé à Luxembourg par le commissaire Oettinger lors de la récente conférence European Data Forum (EDF 2014), le Gouvernement luxembourgeois a déjà lancé avec la France, l’Italie et l’Espagne un projet ICPEI sur la mise en place d’un nouveau supercalculateur.

Début 2016, la Commission européenne va à son tour lancer une initiative majeure pour le déploiement en Europe d’une infrastructure informatique de classe mondiale: the European Cloud Initiative. Dans le cadre de celle-ci, le Luxembourg, la France, l’Italie et l’Espagne, en étroite collaboration avec les autres états membres, vont fournir au Conseil européen en septembre 2016 une feuille de route pour l’implémentation du supercalculateur (HPC) et de ses applications «big data» compatibles.

Les acteurs luxembourgeois qui coordonnent ce projet HPC d’envergure, soit le ministère de l’Économie, Luxinnovation et le List, ont donc jusqu’à septembre pour rendre leur copie.

Pour lire l’article complet sur le blog de la Commission européenne, veuillez cliquer ici.