ENTREPRISES & STRATÉGIES — Immobilier

Le marché immobilier désocculte la performance énergétique



pjbc_ceo34_patrick_kersten_ld.jpg

Patrick Kersten, fondateur d’atHome.lu (Photo : Luc Deflorenne/archives)

L’analyse des annonces publiées sur atHome.lu, principal site de recherche immobilière du Luxembourg, montre que seul 17% des annonces immobilières mentionnent le certificat de performance énergétique, dit Energy Pass.

Depuis le 1er janvier 2010, le certificat de performance énergétique (CPE) est requis pour toute vente ou location de biens immobiliers au Luxembourg. atHome.lu permet donc de publier cette information et les visiteurs peuvent filtrer les annonces sur base de ce critère.

En février 2012, 3070 annonces d’appartements et maisons en vente sur 16.377 mentionnent la classe énergétique du bien immobilier.

Bien que tous les nouveaux projets de construction ont été autorisés avec un classé énergétique de classe D ou supérieur, seul un tiers des appartements publiés contiennent l’échelle de performance énergétique. Le pourcentage est encore inférieur pour les biens anciens avec seul 9% des annonces mentionnant l’information.

Même s’il existe une responsabilité d’informer, aucune obligation n’est imposée aux propriétaires ou aux professionnels de l’immobilier d’afficher un CPE. La majorité des CPE affichés ont une note « B » ou « C », les notes inférieures ne sont pas mentionnées. Seul 10 annonces publiées sur atHome.lu mentionnent la plus mauvaise note, la catégorie I. « Lors de l’introduction de l’Energy Pass, le législateur a décidé de classer la majorité du parc immobilier existant dans le ‘rouge’. Ceci n’incite pas le vendeur d’un bien ancien à la mettre en évidence par peur d’effrayer inutilement l’acheteur potentiel » commente Patrick Kersten, fondateur d’atHome.lu.

Les acheteurs sont de plus en plus sensibles à la performance énergétique lors de l’achat d’un bien immobilier. L’augmentation croissante des frais énergétiques n’y est pas étrangère. Il existe donc un demande de transparence.

Qu’en serait-il si le CPE devenait obligatoire ? « Cette obligation existe déjà dans d’autres pays, tel la France. Ceci n’a pas eu pour impact de dévaloriser les appartements et maisons existants. » selon Patrick Kersten, « Les vendeurs peuvent s’en accommoder. Les acheteurs seront mieux informés dès le départ ».

La performance et la rénovation énergétique sont des sujets qui intéressent les luxembourgeois comme l’a montré le succès de la première édition des Myenergy Days.

La rénovation énergétique est le moyen pour gagner des classes énergétiques et mieux le préparer pour une vente future. Par où commencer ? Réponse du côté de la Luxexpo le 2, 3 et 4 mars lors du deuxième salon Myenergy Days.

Retrouvez également au salon la nouvelle édition d’ « atHome magazine » avec son dossier spécial ‘rénovation énergétique’.