BRAND VOICE — PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

EY

Comment renforcer sa position stratégique dans un monde Post-COVID?



Bernard Lhoest, Partner, banking and Capital Markets Leader, EY Luxembourg . Ernst & Young Services SA

Bernard Lhoest, Partner, banking and Capital Markets Leader, EY Luxembourg . Ernst & Young Services SA

Alors que les entreprises se reconstruisent en 2021, la transformation et la capacité de penser différemment sont essentielles. Le COVID-19 a accéléré la nécessité d'envisager de déplacer leurs opérations vers un modèle de services gérés. L'adoption de ces managed services peut être une voie de transformation plus rapide et plus efficace.

Ces affirmations sont confirmées dans l’enquête mondiale récente d’EY, selon laquelle les organisations devraient envisager de co-sourcer des talents et des technologies pour réussir dans un environnement complexe.

Ces dernières années, les entreprises ont recherché les bonnes personnes pour gérer un fardeau de conformité toujours croissant, ainsi que pour faire face aux sauts quantiques des données et de la technologie.

Plus récemment, les entreprises ont dû faire face au choc de la perturbation mondiale résultant de la pandémie de COVID-19 et bon nombre des pressions en place avant la crise restent en attente de leur attention lorsque la pandémie s'atténuera. Il est clair que la construction d’une base opérationnelle résiliente est plus importante que jamais pour les entreprises financières. En tant que facilitateurs de la conformité et collecteurs de données, les fonctions fiscales, risques, financières et de compliance en sont la clé de voûte.

Et pourtant, de nombreuses entreprises affirment que ces fonctions ne sont pas là où elles devraient être. L’ensemble des 1.013 répondants à l’enquête ou presque a déclaré qu’ils prenaient des mesures pour transformer leur modèle opérationnel de ces fonctions, pour suivre le rythme du déluge de changement et s’assurer que leurs processus de déclaration et de conformité se déroulent correctement. Alors que les entreprises s’efforcent de créer un cadre résilient, cette transformation sera une priorité.

En réponse à ce défi, 73% des répondants au sondage ont déclaré qu’ils étaient plus enclins que réfractaires quant à co-sourcer et externaliser certaines activités essentielles au cours des 24 prochains mois afin d’ajouter de la valeur, de réduire les risques et de diminuer les coûts. Les entreprises ont le choix entre développer leurs propres capacités – utiliser les bonnes personnes et la bonne technologie pour suivre le changement – ou travailler avec un fournisseur tiers qui se concentre à 100% sur cette tâche et qui a l’échelle nécessaire pour réussir.

La vérité est que de nombreux modèles commerciaux traditionnels ressentaient déjà les pressions d’un monde du travail en mutation et ces pressions ont été accentuées durant cette longue période de pandémie, à savoir:

• La réduction des coûts est une priorité, car les équipes de direction cherchent à tirer parti des nouvelles technologies et à améliorer les mesures d’efficacité.

• Les fonctions-clés doivent faire plus avec moins – les fonctions non essentielles, mais essentielles au conseil d’administration telles que la fiscalité, la conformité, les risques et les finances devraient accroître leur efficacité sans ressources supplémentaires.

• La gestion des obligations réglementaires est plus complexe et coûteuse, car les règles changent de plus en plus rapidement dans plusieurs juridictions et les régulateurs exigent une plus grande transparence.

• Les demandes des conseils d’administration sont à la hausse, avec des attentes plus strictes en matière de retours sur investissement et de performance.

Garder une longueur d’avance sur ses concurrents est plus difficile que jamais, ce qui nécessite des informations plus approfondies sur le secteur, des outils numériques et des analyses de données, ainsi que des talents spécialisés pour les gérer.

Alors que les entreprises commencent à regarder vers l’avenir, le retour à la «normale» n’est tout simplement pas une option. Survivre à la volatilité et réussir dans un monde post-pandémique nécessitera généralement une transformation totale de l’entreprise, soit pour remédier aux faiblesses constatées dans le passé récent, soit pour accéder à de nouvelles opportunités, ou les deux.

Pour de nombreuses entreprises, la voie de la réinvention passe par les services gérés. Avant le COVID-19, un nombre croissant d’entreprises envisageaient de passer à un modèle d’exploitation de services gérés, mais l’option est désormais fermement au cœur de nombreux programmes de conseils d’administration.

Plus d’informations sur EY Managed Services .