BRAND VOICE — PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Marchés financiers

KPMG

Comment naviguer face à l’incertitude?



Yves Courtois, Partner, Head of Advisory chez KPMG Luxembourg. (Photo: KPMG)

Yves Courtois, Partner, Head of Advisory chez KPMG Luxembourg. (Photo: KPMG)

Comment envisager l’avenir dans un environnement plus incertain que jamais? Comment appréhender ces tendances majeures, dont certaines ont un impact décisif sur le Luxembourg? Il est temps de réaffirmer ses ambitions stratégiques et de se donner les moyens de les poursuivre en restant flexible. 

Face à un avenir incertain, les entreprises doivent pouvoir mieux appréhender les changements. Pour cela, il est important de pouvoir prendre en compte l’ensemble des facteurs qui les induisent. Ils sont sociaux, technologiques, environnementaux, économiques et politiques. «Le rythme des tendances s’est accéléré, sous l’impulsion de cycles technologiques plus courts. Les facteurs de changement s’entrechoquent, se croisent, se combinent et façonnent actuellement le monde de demain, explique Yves Courtois, Partner, Head of Advisory au sein de KPMG Luxembourg. Évoluer dans cet environnement implique de pouvoir s’adapter au bon moment, au risque de subir une érosion lente mais inéluctable de valeur.»

Plus qu’adapter les processus actuels, beaucoup devront faire pivoter leur proposition de valeur.

Yves Courtois,  Head of Advisory,  KPMG Luxembourg

Intégrer les tendances au niveau de la stratégie

Au Luxembourg, petit pays à l’économie extrêmement bien connectée avec l’extérieur, prendre en compte ces changements est essentiel si l’on veut parvenir à préserver la dynamique de croissance connue ces 25 dernières années. «Intelligence artificielle, automatisation, technologie blockchain, cloud, valorisation des Big Data, dématérialisation, finance durable, cybersécurité, 5G, Internet des objets, personnalisation des services, économie circulaire, transparence, diversité et égalité des genres, éducation… Tous ces sujets ont et auront une influence plus ou moins importante sur l’évolution des sociétés. Il faut donc les considérer au cœur d’une réflexion stratégique, qui est plus importante que jamais, assure Yves Courtois. Engager le changement, pour rester compétitif, implique d’être en mesure de prendre des décisions audacieuses, en conciliant la connaissance du marché luxembourgeois avec une vision globale du secteur industriel dans lequel on évolue. Nous agissons soit en tant que conseil ou bien en tant que ‘sounding board’ auprès de nos clients sur ces enjeux.»

La transformation comme outil de création de valeur

Au-delà de la stratégie, les organisations doivent aussi développer une réelle capacité à se transformer. «Plus qu’adapter les processus actuels, beaucoup devront faire pivoter leur proposition de valeur. Cette transformation implique au préalable de pouvoir faire évoluer l’état d’esprit de chacun, avec la volonté de toujours mieux s’adapter pour répondre aux attentes des clients», poursuit Yves Courtois.

La plupart des organisations savent qu’elles doivent innover pour rester pertinentes, maintenir ou acquérir un avantage concurrentiel. Dans un monde de plus en plus complexe, il devient difficile de gérer seul chaque enjeu. La croissance à venir passera dès lors nécessairement par l’établissement d’alliances stratégiques entre des acteurs disposant de propositions de valeur complémentaires.

Vers de nouvelles alliances stratégiques

«Au Luxembourg aussi, il faut soutenir le développement d’alliances stratégiques. La migration d’une infrastructure informatique traditionnelle à un environnement basé sur le cloud en est un exemple, explique Yves Courtois. Le secteur financier continue par ailleurs à se spécialiser et à construire des partenariats avec des fournisseurs de services, généralement autour de besoins ne relevant pas de leur cœur de métier.» KPMG, par exemple, a développé une gamme de «managed services» pour répondre aux besoins à long terme des acteurs luxembourgeois, notamment via notre PSF, pour soutenir les activités liées au reporting, de l’archivage électronique ou de la fiscalité. Confier la gestion de ces enjeux spécifiques à un partenaire spécialisé permet par exemple à un gestionnaire de fonds ou une banque de se concentrer sur l’essentiel, autrement dit sur l’amélioration de la valeur générée pour son client.

Pour en savoir plus, veuillez lire notre blog ici (EN).