BRAND VOICE — ENTREPRISES & STRATÉGIES — Finance & Légal

EY Luxembourg

Comment l’automation intelligente aide les asset managers



Laurent Moscetti et Ajay Bali, Partners Consulting, EY Luxembourg. (Photo: EY Luxembourg)

Laurent Moscetti et Ajay Bali, Partners Consulting, EY Luxembourg. (Photo: EY Luxembourg)

La valeur des actifs sous gestion dans le monde a augmenté d’environ 9% par an au cours des cinq dernières années. Cependant, les coûts d’exploitation n’ont jamais été aussi élevés, en raison de multiples facteurs, dont le fardeau réglementaire, les nombreux processus manuels et l’obligation d’innover.

Il existe donc un impératif renouvelé de mettre en œuvre un modèle opérationnel digital qui permette une croissance à la fois efficace et sûre. Cela représente un changement majeur pour le secteur, qui a été relativement lent à adopter le numérique. Les entreprises devront actionner de multiples leviers: changements et rationalisation technologiques à grande échelle, développement d'architectures data de nouvelle génération et modification des business models et des opérations.

De nombreux asset managers et asset servicers continuent d’explorer ces options, mais peuvent être frustrés ou freinés par les contraintes de ressources, le temps nécessaire et les coûts élevés associés à la réalisation des avantages souhaités.

À cet égard, l’automatisation intelligente offre une réponse complémentaire attrayante, une nouvelle capacité stratégique qui s’ajoute aux leviers plus traditionnels. Elle peut aider les entreprises à améliorer rapidement leur efficacité opérationnelle et à obtenir un bon retour sur investissement, tout en libérant des ressources et des capacités pour lancer des programmes stratégiques. Des gestionnaires d’actifs et les prestataires de services d’actifs de premier plan en tirent de multiples avantages – pas uniquement des économies de coûts opérationnels, mais aussi la création de capacités, la réduction des risques, l’amélioration de l’expérience client et l’engagement accru des employés, entre autres.

L’intelligent automation est un concept à multiples facettes et une boîte à outils, qui implique l’automatisation des processus end to end en combinant plusieurs technologies, telles que l’automatisation des processus robotiques (robotic process automation – RPA), les formulaires numériques, la reconnaissance optique de caractères (optical character recognition – OCR) et la reconnaissance intelligente de caractères (intelligent character recognition – ICR), les workflows, les moteurs de traitement automatique du langage naturel (natural language processing – NLP) et le machine learning (ML), pour atteindre les objectifs organisationnels souhaités.

Un autre aspect-clé de l’intelligent automation est que tous ces outils d’automatisation sont des catalyseurs de la standardisation. Ils doivent être mis en œuvre avec une approche lean suffisamment soft pour optimiser et rationaliser les processus et obtenir des avantages en matière de simplification.

À cet égard, vous n’avez pas besoin d’une transformation lourde étalée sur plusieurs années pour obtenir des avantages, et grâce à l’automatisation, vous pouvez commencer à obtenir ces bénéfices quelques semaines seulement après avoir investi. L’automatisation intelligente peut s’appliquer à de nombreux processus, et voici quelques-uns des exemples les plus récents que nous avons vu que les gestionnaires d’actifs et les sociétés de services financiers utilisent:

Quelques exemples de processus utilisés. (Crédit: EY Luxembourg)

Quelques exemples de processus utilisés. (Crédit: EY Luxembourg)

Grâce à la boîte à outils d’automatisation intelligente, certains des processus énumérés ci-dessus ont été mis en œuvre dans un délai de 8 à 12 semaines, du concept au déploiement complet, et ont produit des effets bénéfiques dans les 3 à 6 mois suivant l’investissement.

Chez EY, nous capitalisons sur notre expertise et notre cadre de travail pour identifier les use cases les plus adéquats, tels que ceux énumérés ci-dessus, suivis d’une analyse de rentabilité appropriée et de l’optimisation du processus avant la mise en œuvre et le déploiement. La standardisation des process est la clé et le fondement de l’automatisation intelligente pour obtenir des résultats durables.

L’un des autres aspects critiques de l’automatisation à l’échelle de l’organisation est le déploiement d’un CoE (centre d’excellence) de l’automatisation, avec des rôles clairs entre le business et l’IT, où l’équipe Business est habilitée à définir les besoins d’automatisation et reste responsable du processus opérationnel, tandis que l’IT aide à mettre en place la gouvernance et l’infrastructure appropriées.

Notre vision est de donner plus de pouvoir aux asset managers et asset servicers, en créant un environnement où les humains peuvent se consacrer à des tâches à forte valeur ajoutée et où ils sont soutenus par une automatisation intelligente pour les tâches à faible valeur ajoutée. Jusqu’à présent, notre expérience a démontré que les avantages de l’intelligent automation pour les gestionnaires d’actifs et les gestionnaires de services d’actifs sont immédiats, avec un bon retour sur investissement, faisant de nos contributions des réussites probantes.

Partagez vos questions sur les automations intelligentes avec Ajay Bali et Laurent Moscetti, Partners Consulting chez EY Luxembourg sur Intelligent automation – Our latest thinking .