POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Transformation urbaine

COBE Copenhague au chevet du site d’Esch-Schifflange



242011.jpg

C’est le projet danois qui a été retenu pour lifter le site d’Esch-Schifflange. (Photo: DR)

C’est donc COBE Copenhague qui aura la lourde tâche de rénover le quartier Alzette. L’ancien site de l’usine d’Esch-Schifflange bénéficiera d’une transformation complète pour en faire le quartier modèle de la troisième révolution industrielle du Luxembourg.

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la réhabilitation de l’ancien site de l’usine d’Esch-Schifflange. Le projet qui servira de référence à l’élaboration du plan guide global d’urbanisme est désormais connu. Comme annoncé , c’est COBE Copenhague, en association avec Urban Agency, Urban Creators et le bureau d’ingénieurs-conseils Luxplan, qui élaborera un projet concret d’avenir pour le site industriel.

L’atelier de conception urbaine, qui s’est déroulé du 29 mars au 4 avril, avait mis en présence quatre équipes internationales spécialisées dans le développement de grands projets urbains, et habituées à répondre à la problématique spécifique de la régénération d’anciens sites industriels. 

Économie circulaire et durabilité

Dans son rapport, la commission de recommandation, présidée par Jörg Aldinger – Aldinger Architekten Planungsgesellschaft –, a mis l’accent sur «la structure flexible de la proposition, qui permettra au quartier d’acquérir une identité bien avant l’achèvement des premiers bâtiments, à partir de la mise en œuvre des principes de l’économie circulaire et de durabilité. Une vision active de l’utilisation des structures et des ressources existantes qui donne au quartier la possibilité de se bâtir sur lui-même, d’innover, de se transformer pour devenir le quartier modèle de la troisième révolution industrielle au Luxembourg.»

Ce qui a ensuite conduit le comité de concertation, qui regroupe gouvernement, communes et ArcelorMittal, à valider ce choix.

Encore plusieurs étapes

Plusieurs étapes restent toutefois à franchir avant d’aboutir à une décision définitive.  Conformément au cahier des charges, l’équipe gagnante se verra attribuer la mission d’optimisation et d’affinement du concept de façon à pouvoir délivrer un plan guide global concerté, qui intègre non seulement la vision des experts mais aussi les remarques, observations et attentes du public, et qui soit économiquement et socialement faisable.

L’ancien site sidérurgique d’Esch-Schifflange a été exploité de 1871 à 2012. Le site de production couvrait 54 hectares. La mission de revitalisation confiée à Agora, société de droit privé de développement des anciennes friches industrielles, porte sur 8 hectares de plus, qui sont la propriété du Fonds du rail.