LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

l’immanquable du week-end

Le chorégraphe Jan Martens se dédouble



Véritable performance physique, «Sweat Baby Sweat» est un instant de grande poésie pour les deux personnages amoureux. (Photo: Klaartje Lambrechts)

Véritable performance physique, «Sweat Baby Sweat» est un instant de grande poésie pour les deux personnages amoureux. (Photo: Klaartje Lambrechts)

Samedi, le Kinneksbond de Mamer inaugure son nouveau format danse «Double Bill» en accueillant le Belge Jan Martens dans un rôle double: chorégraphe et danseur.

Le Kinneksbond a assis sa réputation ces dernières années grâce, entre autres, à une programmation de haut vol en matière de danse. Le centre culturel de Mamer lance ce samedi un nouveau format exclusif, «Double Bill», qui permettra de découvrir le travail du célèbre chorégraphe belge Jan Martens à la fois en tant que chorégraphe et danseur.

Jérôme Konen, le directeur du Kinneksbond, s’était confié à Paperjam sur ce sujet: «Souvent, une fois que les danseurs prennent le rôle de chorégraphe, il est presque mal vu pour eux de se produire sur scène. À travers ce format, je veux montrer que c’est un point de vue désuet».

La première pièce «Sweat Baby Sweat» est une véritable performance physique et acrobatique qui porte un regard subtil sur la complexité du duo amoureux. Dans un baiser lent et infini, sans se quitter des yeux, avec dans une tension musculaire stupéfiante, un homme et une femme passent de l’étreinte au rejet, du vertige de l’abandon aux retrouvailles…

Dans un second temps, avec «Ode to the Attempt», Jan Martens prend son rôle de chorégraphe avec humour et autodérision, et met en scène les étapes de son processus de création. Assis devant son ordinateur, Jan Martens attend. Il propose de réaliser devant le public une suite de tentatives qui questionnent tant son art chorégraphique que sa vie quotidienne dans un monde où les nouvelles technologies jouent un rôle essentiel.

La seconde soirée «Double Bill» aura lieu les 27 et 28 février avec la chorégraphe Sarah Baltzinger.

«Double Bill» avec Jan Martens, samedi 8 février à 20h

www.kinneksbond.lu