ENTREPRISES & STRATÉGIES — Technologies

Une app écoresponsable

Biscuit, du pain bénit contre les prospectus publicitaires



Roman Salvi entend lancer Biscuit, une application qui digitalise le catalogue publicitaire de nos boîtes aux lettres. Il n’existait pas de solution de ce genre au Luxembourg. (Photo: Simon Verjus/Maison Moderne)

Roman Salvi entend lancer Biscuit, une application qui digitalise le catalogue publicitaire de nos boîtes aux lettres. Il n’existait pas de solution de ce genre au Luxembourg. (Photo: Simon Verjus/Maison Moderne)

Roman Salvi a présenté mercredi soir, lors du premier round des Start-up Stories, son application qui vise à intégrer les catalogues publicitaires, principalement de la grande distribution. Une idée «verte» qu’il veut coupler avec le financement de projets locaux et responsables.

«Enfin quelqu’un qui apporte une solution à ces catalogues qui ne servent à rien!» Dans le jury du premier round des Start-up Stories Saison 3, Ilana Devillers lâche un cri du cœur, elle qui a fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire sa priorité avec Food4All.

Selon le CEO de Biscuit, Roman Salvi, chaque boîte aux lettres qui accepte les publicités au Luxembourg en reçoit 800 par an.

Qui les lit? Qui les utilise? Qui les attend? Mystère.

Aussi, le jeune entrepreneur, ayant travaillé chez Aldi, a-t-il décidé de lancer une application qui permet à ceux qui publient ces publicités, souvent la grande distribution, de les y déposer en format numérique. Ils paieront en fonction de la consultation des internautes, qu’il espère porter à 2.250 au Luxembourg à brève échéance.

Et ce n’est que la moitié du projet, puisqu’à partir de ce paiement, M. Salvi entend aussi financer des projets responsables, comme un potager dans une école maternelle à Hobscheid, premier projet qui verra le jour au lancement de l’application en septembre.