LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être

Équipement

Astuces vestimentaires pour courir par temps froid



Courir est une bonne manière de profiter des paysages enneigés. Mais autant ne pas terminer complètement frigorifié.  (Photo: Shutterstock)

Courir est une bonne manière de profiter des paysages enneigés. Mais autant ne pas terminer complètement frigorifié.  (Photo: Shutterstock)

Les joggeurs sont chanceux. Contrairement à d’autres sportifs, le froid hivernal ne les contraint pas à rester au coin du feu. Mais une bonne protection vestimentaire est nécessaire pour profiter de sa séance.

L’hiver n’est pas une excuse pour arrêter l’entraînement. Bien équipé, vous pourrez profiter de vos séances pour entendre craquer le bruit des feuilles mortes sous vos pas à la première gelée ou profiter des paysages enneigés.

Quelques règles sont toutefois à respecter au niveau de l’équipement pour profiter de ces séances plus difficiles à aborder.

Haut du corps

Par temps froid, la protection idéale est multicouche, l’air présent entre les couches assurant un effet isolant. Le mix idéal est composé de trois épaisseurs.

Pour le vêtement en contact avec le corps, contentez-vous d’un T-shirt respirant classique, comme celui que vous utilisez en été. Il faut par contre éviter le T-shirt en coton, qui absorbe la transpiration sans l’évacuer et produira une sensation de froid.

La seconde épaisseur est celle qui apporte l’isolation. Un T-shirt manches longues, de type polaire, près du corps et assurant également une bonne respirabilité fera l’affaire.

Enfin, pour couvrir le tout, une veste coupe-vent permettra de vous protéger du vent et des intempéries. N’oubliez pas qu’en hiver, la nuit arrive vite. Un vêtement intégrant des bandes réfléchissantes est donc une bonne option.

Bas du corps

Pour couvrir les jambes, un collant de running couvrant la totalité des membres est la solution la plus simple. Mais le froid ne s’attaquant pas trop aux mollets, un corsaire au-dessous du genou reste tout à fait envisageable, même par fortes gelées. L’essentiel est que les articulations soient couvertes.

Chaussures

Dans la plupart des conditions, votre paire habituelle fera l’affaire. Veillez bien à prendre une pointure au-dessus de celle que vous utilisez habituellement, pour le confort, mais aussi pour éviter que la compression n’entraîne le refroidissement. Il existe aussi des chaussures munies de membranes protectrices contre l’humidité qui permettent de garder les pieds au sec. En cas de terrain très gadoueux ou enneigé, des semelles qui accrochent peuvent aussi assurer du confort de course.

Gare aux extrémités

La chaleur produite par le corps humain s’évacue majoritairement par les extrémités. Pour maintenir une chaleur corporelle confortable, il est donc fortement conseillé, lorsque les températures sont négatives, de se couvrir la tête, les mains et le cou. Gants, bonnet et bandana font donc partie de l’équipement du runner hivernal.

Vous voilà donc prêt à courir en prenant du plaisir malgré la chute du mercure. Dernier conseil: ne négligez pas un léger échauffement avant le départ pour éviter les accidents. Quelques rotations au niveau des chevilles et une légère séance de sautillements ne sont pas à négliger. Vous apprécierez d’autant plus les premières foulées si vous ne partez pas à froid.

Cet article est issu de la newsletter Paperjam Running, le rendez-vous mensuel pour suivre l’actualité du running au Luxembourg.  Vous pouvez vous abonner en suivant ce lien.