POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Finances publiques

L’assurance maladie excédentaire de 132 millions



253315.jpg

La réserve de la Caisse nationale de santé a augmenté de 132 millions d’euros, grâce aux bons résultats de 2018. Mais les dépenses s’accélèrent. (Photo: Shuterstock)

Le conseil d’administration de la Caisse nationale de santé a indiqué lundi dans un communiqué que le bilan de l’assurance maladie-maternité est excédentaire de 132 millions d’euros. Mais les dépenses s’accélèrent.

Avec des recettes à plus de trois milliards d’euros et des dépenses à 2,876 milliards d’euros, l’assurance maladie-maternité affiche... une bonne santé.

La réserve de cette année (132 millions d’euros) vient s’ajouter à celle des années précédentes et atteint 870 millions d’euros, soit 30,2% du montant annuel des dépenses.

Dans son communiqué, la Caisse nationale de santé se félicite des faits suivants:

- Les soins de santé représentent le poste de dépenses le plus important de l’assurance maladie-maternité et s’élèvent à 2.448 millions d’euros.

- L’évolution des dépenses pour soins de santé atteint un niveau de 8,0% en 2018, contre 5,7% en 2017. 82% des soins sont délivrés au Luxembourg alors que 18% sont délivrés à l’étranger, essentiellement aux assurés non résidents. En particulier, les soins au Luxembourg ont évolué de 8,6% en 2018 et les soins à l’étranger de 5,6%.

- Les indemnités payées en cas de maladie de longue durée ont connu une forte augmentation de l’ordre de 12,3% en 2018. Les prestations en espèces de maladie proprement dites représentent à peu près 90% de l’ensemble des indemnités pécuniaires de maladie et atteignent un niveau de 133 millions d’euros. Les indemnités payées en cas de période d’essai ont atteint en 2018 un montant de 15,5 millions d’euros.

La CNS se réjouit de différentes améliorations dans la prise en charge, comme l’abolition de la participation personnelle pour mineurs sur les consultations médicales, sur les soins de psychomotricité ou d’orthophonie et les soins délivrés par les infirmiers, l’adaptation du délai de renouvellement des prothèses dentaires, l’amélioration de la prise en charge du vaccin contre le pneumocoque ou des prestations liées au lipœdème.

La CNS a adapté les tarifs des médecins intervenant dans les urgences pour adultes depuis le 1er novembre.

Mais les dépenses s’accélèrent sous l’effet de la convention collective de travail de la FHL, la transposition de la loi hospitalière ou l’amélioration de la prise en charge au niveau des soins de santé au Luxembourg. «Cela se confirmera pour 2019», prédit la CNS.