LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

collection d’entreprise

L’art pour réfléchir à sa fortune



Au siège social à Beiler, les œuvres occupent une place de premier ordre, comme ici avec Amazonia d’Arne Quinze et The Carwash de Studio Job. (Photo: Dave Bruel)

Au siège social à Beiler, les œuvres occupent une place de premier ordre, comme ici avec Amazonia d’Arne Quinze et The Carwash de Studio Job. (Photo: Dave Bruel)

Le gestionnaire de fortune Creutz & Partners a accordé, au fil des années, une attention accrue à l’art contemporain, jusqu’à constituer une collection d’entreprise, qui est exposée au quotidien dans tous les lieux qu’occupe l’entreprise, en particulier au nouveau siège social dénommé «The Jungle».

L’histoire remonte déjà à plusieurs années, lorsque Marcel Creutz, fondateur et administrateur délégué de Creutz & Partners, société spécialisée en gestion de fortune, décide d’acquérir une œuvre de Philippe Lebeau, puis d’Eric Peters à la fin des années 1990. Au fil des ans, il constitue une véritable collection d’entreprise, qui est toujours active aujourd’hui, fidèle aux artistes de la première heure et acquérant également de nouveaux talents. De plus, il a su transmettre cette passion à son fils, Yves Creutz, CEO depuis 2008, et poursuit l’enrichissement de cette collection d’entreprise familiale tout en lui apportant une nouvelle orientation, plus tournée vers le street art. «Quand j’étais adolescent, mon père m’emmenait avec lui dans des galeries. C’est ainsi que je me suis intéressé à l’art, explique Yves Creutz, qui collectionne aussi à titre personnel.

Proches des personnes que nous conseillons, nous sommes aussi proches des artistes avec lesquels nous travaillons de longue date. Les bonnes relations, quelle que soit leur nature, se font sur la durée. Pour cette raison, nous tenons beaucoup à rester fidèles à un petit noyau d’artistes que nous soutenons, année après année.» La collection de Creutz & Partners compte aujourd’hui plus d’une centaine d’œuvres, qui sont accrochées sur les murs de son nouveau siège, The Jungle, situé au nord du Luxembourg, à Beiler, mais aussi dans les autres lieux que la société occupe, à savoir la Villa Louise, à Aix-la-Chapelle, et Always Close, une maison historique à Luxembourg-ville située en face du Palais grand-ducal.

Les œuvres d’art de notre collection sont des pépites que nous aimons partager avec nos collaborateurs, nos clients et nos partenaires.

Marcel Creutz,  fondateur et administrateur délégué,  Creutz & Partners

Une vision singulière du patrimoine

Creutz & Partners cultive une approche conservatrice de la gestion de patrimoine et se développe uniquement par la prescription de bouche à oreille. Pourtant, la société compte aujourd’hui plus de 1.000 clients: entrepreneurs familiaux, indépendants, industriels et familles fortunées. Elle gère aussi le patrimoine de nombreux collectionneurs d’art, athlètes internationaux et jeunes investisseurs. Au fil des générations et dans le monde assez convenu de la gestion de patrimoine, Creutz & Partners a fait de son engagement pour l’art son étendard.

Marcel Creutz affirme: «Les œuvres d’art de notre collection sont des pépites que nous aimons partager avec nos collaborateurs, nos clients et nos partenaires. Elles nous permettent de contribuer à moderniser l’image traditionnelle et cossue de la place financière luxembourgeoise. Contrairement à ceux qui se jaugent en fonction de l’épaisseur des marbres, nous demeurons atypiques et nous veillons à le rester.» Car l’art, pour les Creutz, n’est pas qu’un investissement financier. Yves Creutz explique: «En tant que gestionnaire de fortune, on me demande souvent si investir dans l’art est une bonne idée. Je ne considère pas l’art comme un investissement, mais plutôt comme un enrichissement de la vie quotidienne. Au mieux, ce sont des réserves silencieuses dont on peut profiter toute sa vie. C’est déjà beaucoup, non?»

Et ces «réserves silencieuses» sont présentées en bonne et due forme dans les bureaux. En arrivant devant le siège social de Creutz & Partners à Beiler, dénommé «The Jungle», on remarque rapidement une sculpture dorée de tortue géante montée par un homme. Il s’agit de Searching for Utopia, de Jan Fabre. Puis, en entrant dans le bâtiment, on est interpellé par une œuvre suspendue d’Arne Quinze, Amazonia. Flottant à quelques mètres du sol, cette composition métallique colorée, inspirée de la faune et de la flore équatoriales, s’anime toutes les heures pour simuler un orage avant de revenir au calme. Cette œuvre a trouvé ici le parfait écrin puisqu’elle est installée en regard d’un gigantesque mur végétal composé par Patrick Blanc.

Les visiteurs qui sont installés dans les salons de réception peuvent découvrir une œuvre récente du street artist Roa, Sleeping Animals. Pour sa première intervention au Luxembourg, il bénéficie d’un mur de 25 m de long sur lequel il a choisi de représenter des animaux familiers (un sanglier, un renard, un ours…) endormis. Dans la même veine du street art, on notera la réalisation d’une œuvre murale de Vhils, artiste qui est déjà intervenu au Luxembourg, notamment au Freeport.

Un peu plus loin, les visiteurs seront certainement interpellés par The Carwash de Studio Job. Il s’agit là d’un mini-van totalement personnalisé et transformé en coffee truck. Cette œuvre, aux références multiples et variées, fait le trait d’union entre le siège à Beiler et l’immeuble à Luxembourg, dont l’aménagement intérieur a également été confié à Studio Job.

Dans les autres salles de l’immeuble, il sera possible de croiser T-Rex de Koen Vanmechelen, une patte de poule mise à l’échelle d’une patte de T-Rex. Une autre œuvre de cet artiste, qui a construit une bonne partie de sa démarche sur un projet intitulé «The Cosmopolitan Chicken Project», est également visible dans la salle à manger des employés: de magnifiques portraits de poules de profil. Par ailleurs, on trouvera dans les couloirs, les bureaux et la salle de jeu des œuvres d’Eric Peters et Philippe Lebeau.

À Luxembourg, Always Close est un bureau de représentation entièrement revisité par Studio Job. (Photo: www.loekblonk.com)

À Luxembourg, Always Close est un bureau de représentation entièrement revisité par Studio Job. (Photo: www.loekblonk.com)

Un bureau de représentation atypique

Pour son bureau de représentation en ville, Creutz & Partners a choisi une tout autre approche, radicalement provocatrice, mais toujours respectueuse, face au Palais grand-ducal. En 2018, la société a choisi d’investir une bâtisse historique du 16e siècle pour disposer d’un pied-à-terre dans la capitale. Celui-ci est destiné aux rendez-vous avec les clients ou les prestataires, ainsi qu’à l’accueil des rencontres exclusives avec des experts internationaux. Pour faire de cette maison haute de quatre étages une adresse à part, Creutz & Partners a donné carte blanche à Studio Job, qui en a fait un lieu unique et anticonformiste.

Le projet, baptisé «Always Close», est une proposition inédite et irrévérencieuse. Une œuvre totale, provocatrice et subversive, s’amusant avec tous les codes liés au pouvoir de l’argent. Le nom de ce projet est un clin d’œil à la pensée et façon de travailler de Marcel Creutz, qui souhaite toujours «rester proche de [s]es clients». On y retrouve les figures de l’ours et du taureau, symboles de la bourse, mais aussi des représentations de billets de banque ou de pièces de monnaie, des tirelires en forme d’écureuils, un énorme cigare détourné en guise de luminaire au-dessus d’une table de réunion… Une chose est sûre, quand les clients de Creutz & Partners rendent visite à leur conseiller, ils s’en souviennent!

Bon à savoir: des visites guidées de Always Close peuvent être organisées sur demande.

Cet article a été rédigé pour le supplément «Luxembourg Art Week» de l’édition magazine de  Paperjam datée de novembre  qui est parue le 28 octobre 2020.

Le contenu du magazine est produit en exclusivité pour le magazine, il est publié sur le site pour contribuer aux archives complètes de Paperjam.

Cliquez sur ce lien pour vous abonner au magazine

Votre entreprise est membre du Paperjam Club? Vous pouvez réclamer un abonnement à votre nom. Dites-le-nous via  club@paperjam.lu